Biden promet de se rendre en Afrique subsaharienne, plaide pour une meilleure représentation du continent


Joe Biden a plaidé jeudi en faveur d'une représentation permanente de l'Afrique "partout" et "dans toutes les institutions" mondiales dont le Conseil de sécurité de l'ONU et le G20.

S'exprimant devant une cinquantaine de dirigeants africains réunis en sommet à Washington, le dirigeant démocrate a également dit prévoir de se rendre en Afrique subsaharienne, sans cependant préciser de date, ce qui serait la première visite d'un président américain sur le continent depuis 2015.

"Nous allons tous aller vous voir et vous allez tous nous voir beaucoup", a-t-il lancé devant les chefs d'Etat ou de gouvernement de 49 pays africains représentés au sommet sur l'Afrique.

Il n'a pas évoqué de date ni les pays qu'il entendait visiter, en soulignant que certains pays "l'avaient invité" et qu'il leur avait répondu: "Prenez garde à ce que vous demandez. Je pourrais bien me montrer".

M. Biden serait ainsi le premier président américain à se rendre en Afrique subsaharienne depuis le voyage de Barack Obama en 2015 au Kenya et en Ethiopie.

Dans son discours, Joe Biden a plaidé en faveur d'un rôle accru pour l'Afrique sur la scène internationale, affirmant que l'Union africaine se devait d'avoir une représentation permanente dans les institutions mondiales.

"L'Afrique doit être à la table dans chaque salle et dans toutes les institutions", a-t-il relevé en citant expressément le Conseil de sécurité et le G20 qui regroupe les principales puissances économiques du monde.

Égrenant une série d'aides pour l'Afrique en matière de sécurité ou de réformes démocratiques, il a encore plaidé pour une meilleure gouvernance sur le continent, un sujet qui aura dominé ce sommet de trois jours sur l'Afrique.

"Les Etats-Unis sont à fond pour l'Afrique et avec l'Afrique", a-t-il encore assuré.
Jeudi 15 Décembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :