Belgique : Le présumé tueur de Mbaye Wade avoue avoir été drogué et violé par le Sénégalais.


Belgique : Le présumé tueur de Mbaye Wade avoue avoir été drogué et violé par le Sénégalais.
Dans l’affaire de la mort du sénégalais Mbaye Wade survenu le 18 septembre dernier, les choses s'accélèrent. Alors que les deux inculpés, Jérémy Davin et Louis B. devaient comparaître ce mercredi devant la chambre du Conseil de Liège, un seul a finalement pu faire face au juge.

Le présumé tueur n’a pu être extrait de sa cellule à cause des mesures en vigueur contre le Coronavirus. En conséquence, sa comparution a été reportée au mercredi 07 octobre, renseignent les médias belges lus à Dakaractu. Mais ses avocats dénoncent déjà ce qu’ils qualifient de tentative d’intimidation du juge d’instruction suite aux fuites explosives de l’audition de Me Pascal Rodeyns par la police.

Révélées par le quotidien La Dernière Heure, les confidences de l’avocat, par ailleurs compagnon de Mbaye Wade sont pour le moins accablantes. Selon le quotidien belge, le mari du sénégalais était présent dans la maison au moment des faits. Il aurait été sous l’emprise de cocaïne et de médicaments. 

Une autre bombe lâchée par le quotidien concerne le mobile du crime. Jérémy Davin aurait confié aux enquêteurs avoir été chez Mbaye Wade pour être édifié sur un viol dont il aurait été victime une semaine avant les faits. Lors de ce rendez-vous, l’homosexuel sénégalais l'aurait drogué et aurait abusé de lui sexuellement. Ces révélations mettent sans doute mal à l'aise la partie civile.

Les obsèques de Mbaye Wade ont eu lieu samedi dernier à Liège. L’homosexuel sexuel sénégalais qui travaillait au service protocole de cette province belge a été finalement enterré au cimetière d’Olne, dans le cercle familial des Rodeyns, comme le révélait Dakaractu. Son rapatriement au Sénégal n’a pu être concrétisé en raison du refus de Touba d’accueillir sa dépouille.
Mercredi 30 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :