Bargny : un fonds de 30 millions dégagé par la CES pour booster l’économie locale


La centrale de Sendou a abrité hier la cérémonie de signature et de lancement d’un fonds au bénéfice des populations locales, entre la Compagnie d'électricité du Sénégal (Ces),  la mairie de Bargny et leur partenaire technique et financier, la Mutuelle d’épargne de crédit des agents du secteur public et parapublic (MECAP). Cette signature entre dans le cadre du protocole signé en Mars dernier entre la Senelec et la Mairie. Protocole qui visait à mettre en œuvre un certain nombre d’actions au profit des populations.
Plusieurs d’entre elles ont commencé à être déroulées  et la cérémonie d’hier marquait la signature de la convention tripartite de mise en place dudit fond d’un montant de 30 millions.
Erik Koffi, Directeur administratif et financier de la CES, a laissé entendre que ce fonds sollicité par la mairie, devrait permettre aux femmes et aux jeunes, d’avoir plus de facilités pour l’accès au crédit avec un taux préférentiel qui défie tous les taux sur le marché local.
 « Ce sera l’occasion de développer l’économie locale mais aussi la bonne gestion de ce fonds pour permettre de l’accroitre et on parlera de fonds CES 2 et 3 », a-t-il dit.
Le fonds, pour rappel, sera logé à la maison de l’entreprise et de l’innovation, mise en place par la mairie de Bargny, et qui a pour rôle de structurer les entrepreneurs locaux.  Un local a, en effet, été mis à la disposition du partenaire technique de sorte que les populations ne soient pas obligées de se déplacer, a révélé M Koffi.
Le maire de Bargny Abdou Seck, qui s’est réjouit de cette signature, a fait noter que cette cérémonie pose « un autre jalon dans ce rapprochement, cette quête de bon voisinage ».
« Les opérateur économiques et les femmes transformatrices ont aujourd’hui à Bargny trois problèmes.  Le défi de la structuration de la formation, le défi du financement de l’activité économique et enfin celui de l’accompagnement pour de nouveaux débouchés et un suivi pour que les remboursements s’opèrent de manière convenable. Et je suis sûr que la maison de l’innovation, avec le fonds, permettra de booster le développement de Bargny »
Le DG de la MECAP, qui a motivé la création de l’institution de crédit, « par le souci d’accompagner les populations », a, quant à lui, indiqué que la promotion du développement passe inéluctablement par les femmes. Et sur le modèle de financement proposé, M Assane Sakho de dire qu’il doit inspirer toutes les institutions de microfinance et toutes les mairies « si nous voulons atteindre des objectifs de développement ».
Il a fini par exhorter les bénéficiaires à s’engager pour la pérennisation du fonds.
Jeudi 16 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :