Baisse à partir de mai du coût des tests Covid-19 pour les voyageurs dans l’espace UEMOA : le Burkina Faso montre la voie...


Baisse à partir de mai du coût des tests Covid-19 pour les voyageurs dans l’espace UEMOA : le Burkina Faso montre la voie...

La conférence des chefs d’État et de gouvernement avait pris, dans le communiqué final de son 22e sommet tenu par visioconférence le 25 mars, des résolutions allant dans le sens de réduire le coût des tests PCR qui devait passer à partir de mai à 25 000 francs CFA. Ce, pour les voyageurs utilisant le transport aérien tandis que le prix du dépistage de la COVID-19 pour les voyageurs utilisant la voie terrestre était fixé à 5 000 francs. Cette mesure devait entrer en vigueur dès ce mois de mai. Mais à la date du 6 mai, seul le Burkina Faso a décidé de respecter la consigne. 

 

Cité par l'Agence d'informations du Burkina Faso, le secrétaire général du ministère burkinabé de la Santé a annoncé mardi 4 mai que la tarification des tests COVID-19 passerait de 50 000 francs à 25 000, conformément au communiqué final sanctionnant la conférence des chefs d’État et de gouvernement de mars dernier. Ainsi, le pays des hommes intègres montre la voie aux autres États qui ne devraient pas tarder à suivre l’exemple. 

 

Le Burkina Faso a sans doute agi en premier compte tenu de la position de Roch Marc Christian Kaboré, désigné depuis mars, président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Uemoa. Sous ce rapport, on pourrait se demander qu'est-ce que le Sénégal qui a hérité depuis avril de la présidence de la commission de l’institution sous-régionale, attend ?

 

Le Sénégal traîne le pas

 

C’est par une note circulaire en date du 14 juillet 2020 que le ministère de la Santé et de l’Action sociale avait informé que les voyageurs entrant au Sénégal ou sortant du Sénégal pouvaient faire les tests RT-PCR, à raison de 40 000 francs par test, auprès de quatre structures, à savoir l’Institut Pasteur, l’Iressef, les laboratoires des hôpitaux Aristide Le Dantec et de Ouakam.

 

À notre connaissance, le ministère de la Santé n’a pas encore pris un arrêté pour modifier ce tarif qui, selon nos informations reste encore en vigueur. Nos tentatives de joindre les services de communication du ministère de la Santé n’ont pas été concluantes. Même résultat du côté de deux des laboratoires accrédités. 

 

Pour sa part, le bureau Sénégal de l’Uemoa a confié à Dakaractu n'avoir pas encore de notification d'une telle mesure. 

 

Rappelons qu'en sus de la baisse des coûts du test RT-PCR, la conférence des chefs d'État et de gouvernement avait fixé à cinq jours, à compter de la date de prélèvement de l'échantillon, la durée de validité des tests de dépistage à l'entrée et au départ des aéroports des États membres.

Jeudi 6 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :