BBY/Biscuiterie : La 6ème Coordination du PS contre les agissements de certains responsables


BBY/Biscuiterie : La 6ème Coordination du PS contre les agissements de certains responsables
Les Jeunesses Socialistes de la 6ème Coordination de Biscuiterie sont en colère contre les agissements de certains responsables de la commune qui privilégient la « politque du ventre » pour « amasser » leurs militants. Même s’ils ne citent pas de nom, la jeunesse socialiste de faire savoir que depuis toujours la Commune de Biscuiterie a incarné les valeurs socialistes d’ouverture, de tolérance et d’entraide. Et que depuis un certain temps, certains responsables de l’Alliance Pour la République (APR) entreprennent des démarches qui entrent en totale contradiction avec les vœux et la vision des leaders de BBY.
Des entreprises répétées et de façon cavalière, selon Ndiaye Diouf Mbagnick  DIALLO, responsable des Jeunesses Socialistes de la 6ème Coordination et ses camarades « qui ne peuvent que distraire, désorganiser et démobiliser les militants de la coalition, semer le doute dans les esprits et remettre en cause le leadership à succès porté par ceux qui ont été investis de la confiance du Président de la Coalition BBY, et enfin fractionner l’électorat car, les militants frustrés de chaque organisation politique ou mouvement de soutien aux initiatives du Président Macky SALL et de ses alliés risquent de croiser les bras ou d’apporter leur énergie et votes à d’autres candidats ».
Et cela, au pire, ne fera qu’affaiblir grandement le BBY dans la localité avertissent ils.
« Nous voulons donc alerter et demander à tout le monde de se ressaisir pendant qu’il est encore temps. Les populations ne sont pas incultes et quelques chaises ici, un congélateur par là et autres cadeaux à poussière ne contribueront jamais à un véritable développement local. Évitons donc de les insulter dans notre quête de vouloir nous donner un nom ou de nous construire une pseudo réputation. Prendre nos responsabilités, en tant que Parti Socialiste, n’est pas le problème et n’a jamais été un problème. Chaque chose en son temps. Nous préférons d’abord donner chance à l’autocritique positive et à l’esprit d’équipe. Nous prenons les populations à témoin pour que nul n’en ignore » conclut leur note.
Jeudi 15 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :