BANQUEROUTE SOUS MACKY SALL- La démonstration du Dg de l'OQSF qui ' prouve ' que le Sénégal est jusque-là épargné


Pour Habib Ndao, c'est ni plus ni moins qu'une aberration que de considérer que le Sénégal sous Macky Sall offre un exemple de banqueroute. Le Directeur Grénéral de l'observatoire de la Qualité des Services Financiers du Sénégal confie que '' malgré l'impact des chocs exogènes (flambée du pétrole) sur l'environnement économique national, sur Sénélec et leurs effets pervers sur nos finances publiques, le Président Sall a toujours systématiquement refusé l'augmentation des prix. '' La détermination inébranlable du Chef de l'État de protéger le pouvoir d’achat des consommateurs est indéniable. " En maintenant le prix de l’essence à la pompe, le tarif de l’électricité, du gaz à leur niveau actuel en dépit de la flambée du cours du baril qui se situe en ce moment à 81 USD contre 54 USD comme prévu dans le budget de 2018, le Président Sall après avoir consenti deux baisses du prix de l'essence et de celui de l'électricité,  s’est résolu à tenir tête aux techniciens du FMI et à ceux du gouvernement. ''

Habib Ndao de déclarer à Dakaractu que malgré la pression du FMI, et la pression sur le budget, il a su maintenir sa décision de refuser la répercussion de l’impact de ces chocs exogènes sur le quotidien des sénégalais. '' Depuis 2012, par la grâce de Dieu et la détermination du Président Sall, le Sénégal n’a connu aucune perturbation dans la fourniture du gaz butane utilisé par les ménages, compte non tenu de la régularité dans l’approvisionnement, encore moins des délestages. Les charges salariales (accords avec les syndicats –éducation/santé signés en 2007)  et le service de la dette, les 2 poids lourds du budget 2018  (plus de 1500 milliards), ont été contrés par une mobilisation plus innovante des recettes avec la digitalisation des régies financières assise sur un système fiscal performant. Avoir des difficultés ne constitue en aucune façon une fatalité si des solutions sont à portée de main. ''

Habib Ndao de conclure : '' Son engagement à livrer les blocs miniers par appel à la concurrence montre  sa volonté inlassable de protéger, non seulement le pouvoir d’achat, mais au-delà, les intérêts du Sénégal dans toutes les négociations de contrats. ''
Lundi 12 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :