BALDÉ CLAIREMENT OBSCUR : « Je n'ai pas l'impression que j'ai trahi qui que ce soit...Karim reste un frère mais... Les accusations contre lui (et contre moi) sont infondées »


En politique, la réalité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain. Mon choix procède (aussi) de circonstances externes ''... Voilà comment Abdoulaye Baldé a tenté d'expliquer, dans le Grand Jury de ce dimanche,  son soutien au Président Macky Sall même s'il dit plus loin ce qui suit : "Je ne soutiens pas Macky Sall. Je suis venu au service de mon pays. '' Il poursuit pour mieux éclairer sa position qu'il ne voudrait pas opportuniste : "Nous avons évalué l'implantation de notre parti, nous avons jugé nos forces et nos faiblesses, nous avons décidé de différer nos ambitions. Nous sommes sûrs que nous n'étions pas prêts. Nous ne sommes pas venus pour quémander des postes, mais pour nous battre. Je ne suis pas venu pour défendre le bilan de Macky Sall. Je suis venu pour l'avenir. C'est lui qui m'a tendu la main depuis le début. Nous venons avec notre contribution... ''

L'ancien ministre des forces armées dit, pourtant, avoir engrangé dans le cadre du parrainage de sa candidature plus de 70.000 voix. 

Il refusera toute velléité de deal entre lui et le Président Macky Sall. Pour Abdoulaye Baldé, son soutien n'est pas motivé par une quête de strapontin ou sinécure, mais bien par des éléments beaucoup plus responsables qui ne sont liés ni à son ascension politique personnelle ni à son dossier judiciaire dans le cadre de la traque des biens mal acquis. ''Si j'avais vraiment des craintes par rapport à mon dossier judiciaire, je n'aurai pas participé à toutes les élections. Je ne suis pas quelqu'un qui abdique. Je ne suis pas quelqu'un qui va négocier. Mon dossier, depuis deux ans, ne bouge pas. Les gens n'ont rien trouvé sur moi. Le maire de Ziguinchor de rappeler qu'il était poursuivi pour 5 milliards imaginaires et que les motifs de soupçons évoqués (possession d'une usine qui appartenait à un de ses cousins, la pharmacie de son épouse, la radio Zig fm, les entrées et sorties financières faites sur ses comptes bancaires) étaient absurdes et fallacieux.

BALDÉ A-T-IL TRAHI KARIM ?

''Je n'ai pas l'impression que j'ai trahi qui que ce soit... Karim reste demeure un frère pour moi. Nous sommes dans le champ politique. Chacun a sa vision. Chacun obéit à son idéologie. Il est dans un parti. Je suis dans un autre''. Telle a été la réponse de Baldé à la question de savoir s'il a le sentiment d'avoir trahi Karim Wade (sous jumeau)  en s'alliant avec Macky Sall. Un Macky Sall qu'il dit avoir toujours considéré comme un bourreau malgré la décision qu'il a prise de passer l'éponge sur ce qu'il a enduré. '' C'était notre bourreau à nous tous... Il faut faire preuve de dépassement. J'ai oublié ce qui s'est passé ces dernières années. ''

Interpellé sur les poursuites judiciaires contre ''son frère'', Baldé se voudra sans ambages  ''Les accusations qui sont portées sur lui sont des accusations fallacieuses, qui ne sont pas fondées''. Il trouvera aussi qu'il  y a une précipitation dans l'affaire Khalifa Sall...
Dimanche 2 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :