Avancement de l'âge de retraite des lutteurs : une batterie de mesures médicales pour accompagner le processus.


Dès son accession à la tête du Comité national de gestion de la lutte (CNG), Bira Sène et son équipe  avaient marqué les esprits en décidant de revoir l’âge de la retraite des lutteurs, longtemps fixé à 45 ans. Ainsi, il avait décidé lors de la cérémonie de son installation de pousser l’âge de la retraite à 48 ans, mais dans des conditions médicales bien précises.

En effet, lors du lancement du projet « les mercredis de l’arène », le président Bira Sène précise qu’il ya une batterie de mesures médicales que les lutteurs doivent passer d’abord.  On va proposer des tests médicaux qu’ils devront faire comme IRM (L'imagerie par résonance magnétique), scanner etc… », a-t-il-informé.

Toutefois, c’est pour éviter les fraudes sur l’âge de certains lutteurs encore mieux d’éviter tout accident d’ordre musculaire, constaté d’ailleurs par le président qui perçoit que « la technologie est trop avancée donc une analyse peut permettre de déterminer l’âge exact du lutteur ». 
Mercredi 7 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :