Aux détracteurs du Ministre de l’intérieur : NON ! Aly Ngouille Ndiaye ne fait pas dans l’invective

« Kilëy waxal lu bone, muñéko , ñilay waxal lu baax »


Aux détracteurs du Ministre de l’intérieur : NON ! Aly Ngouille Ndiaye ne fait pas dans l’invective
Il existe au Sénégal,  des personnes qui dénigrent outrageusement, en cherchant à rabaisser les mérites, la valeur d'une personne, les avantages ou les qualités d'une chose. Fort heureusement, nous remercions le Bon Dieu de nous avoir gratifié certains qui n’agissent et ne sont intéressés que par la construction d’un idéal de paix, d’unité et d'émergence. Aly Ngouille Ndiaye est de cette trempe. Le ministre de l'intérieur n’a pas le temps de se lancer dans des déclarations fallacieuses ou de répondre à des personnes tapies dans l'ombre qui ne sont motivées que par une volonté de lui mettre les bâtons dans les roues. L'avenir du Sénégal le préoccupe beaucoup plus.

Depuis son accession à la tête du département de l'intérieur et de la sécurité publique, le natif du Djolof n’arrête pas d’essuyer des attaques et invectives venues de parts et d’autres. Certainement la confiance que le président de la République place en ce polytechnicien de formation fait grincer des dents.

L’on remarque que les sois-disants activistes  en quête de buzz perpétuel et d’audience dans les réseaux sociaux, les candidats en manque de programmes ambitieux, continuent leurs accusations; les unes les plus farfelues et ridicules que les autres, dénuées de tout fondement. Sans oublier l’opposition qui a déjà choisie sa stratégie de campagne orientée vers l’invectives et la violence. 

Nommé dans un contexte très tendu, au lendemain des législatives du 30 juillet, Aly Ngouille Ndiaye a posé un acte fort en réitérant la volonté du gouvernement à dialoguer avec toute la classe politique.

La nomination d’Aly Ngouille Ndiaye à la tête du ministère de l'intérieur n'est pas le fruit d’un hasard. Il doit ce poste à un engagement sans faille aux côtés du président de la République. Si l’on convoque l'histoire, Aly Ngouille Ndiaye est auprès du président Macky Sall depuis le premier tour de la Présidentielle de 2012. Par la suite, il a fusionné son mouvement MRD avec l’APR en 2013.

Ses résultats au ministère de l’énergie ne sont plus à démontrer. Son action a consolidé les bases du redressement de la Senelec. En effet, la révolution du mix énergétique déclenchée par le Président Macky Sall a permis de garantir une bonne couverture de la demande, une diversification des sources de productions et une baisse des coûts de l’électricité. Depuis le 1er trimestre  de l'année 2017, les factures d’électricité ont connu une baisse de 10%. A cela s’ajoute la mise en service des centrales de Bokhol, Santhiou Mekhé et Malicounda pour la promotion des énergies renouvelables. Elles ont une puissance de 40 MW.

Dans le domaine des hydrocarbures il a procédé à l'ouverture des stockages de Shell et Oil Lybia initialement fermé par son prédécesseur Karim Wade et refusé que la SAR soit fermée en 2013 pour en faire un dépôt d'hydrocarbures malgré les fortes sollicitations et pressions connues dans le secteur.

Résultat, une nette augmentation de la production de la SAR qui est passée de 749.000 tonnes en 2012 à 1.102.201 tonnes en fin 2016 soit une augmentation de 47%. 

Au ministère des mines, Aly Ngouille Ndiaye a entrepris de nombreuses réformes. Il y a le nouveau code minier adopté en 2016. Ce texte a permis d’insuffler plus de transparence. Ce qui a été salué dans le rapport 2015 de l’ITIE.

Les redevances minières sont passées de 2 à 16 milliards entre 2012 et 2016. Trois usines de production d'or sont en chantier et leur premier lingot d'or sortiront courant 2019.
Les industries chimiques du Sénégal sont recapitalisisées et sont pratiquement en pleine capacités.

Au secteur de l’industrie, la consolidation des ICS, la relance de certaines Industries de la branche textile à l’instar de celle réalisée avec la NSTS, le secteur de l’Industrie devrait conforter sa contribution à la formation du PIB avec des retombées positives sur l’emploi, pour les prochaines années. Il y a également le modèle économique du parc industriel de Diamniadio. Beaucoup de pays de la sous région ont manifesté leur intérêt pour ce projet, cher au PSE. Il est également prévu la réhabilitation et l’extension des domaines industriels existants, entre autres. 

Sur le plan local, ses nombreuses réalisations dans le djoloff tout secteur confondu ne sont plus à démontrer. Rendez-vous à Linguère, vous verrez! 

Depuis le début des préparatifs du scrutin du 24 février, nombreux sont les sénégalais qui constatent que ce Monsieur, malgré toutes les fausses accusations, est soucieux de sa bonne organisation. Sa rencontre historique avec d’anciens ministres de l’intérieur, son face à face avec les milliers d’internautes, répondant à toutes sortes de questions etc., son pragmatisme et sa manière de faire, prouvent aisément qu’il est armé de bonne foi. 

Nous pourrions citer les nombreuses qualités et compétences du ministre de l'intérieur qui durant tout son parcours a manifesté rigueur dans le travail, ténacité, ingéniosité et loyauté envers le président Macky Sall. 

Ceci n'est qu’un aperçu de l’immense potentiel dont il dispose. Le train de l’émergence est en marche et Aly Ngouille Ndiaye fait partie du voyage dès le début, et Personne ne peut acheter son honneur ainsi que ses valeurs de djoloff djoloff, y compris le Président Macky Sall.

Pour terminer, frère Aly, soyez comme l'arbre. Quand on vous jette des pierres, répondez en donnant vos meilleurs fruits. On ne jette des pierres qu’à l’arbre rempli de fruits.
« Lambi wax sou teugué, kou nopi ya daan» 

Momar N’diaye 
Directeur de Société 
Vendredi 8 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :