Autonomie pharmaceutique : Les premières doses anti-Covid produites par l’Institut Pasteur de Dakar attendues en début 2022


C’est l’aboutissement d’un long processus dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Sénégal qui vient d’être bouclé ce vendredi à Dakar.

À travers cette cérémonie de lancement du projet de production de vaccins anti-Covid-19 par l’Institut Pasteur de Dakar, le Sénégal vient de franchir un palier important dans la guerre sanitaire, selon le le Dr Amadou Alpha Sall, administrateur général de l’institut en charge du projet.

Après la première visite qui s’est déroulée au siège de l’Union Européenne, en Belgique, aujourd’hui le processus est lancé pour permettre au Sénégal de produire des vaccins. 

Pour lutter contre la Covid-19, il est nécessaire que les ressources soient mobilisées pour que l’Afrique puisse produire ses vaccins. Le président de la République a reçu ce matin la team Europe, de l’Union Européenne et de tous les partenaires techniques et financiers en vue de matérialiser cette première phase consistant à mobiliser les ressources pour ensuite se lancer dans la deuxième phase qui permet de compléter le projet.
Les premières doses qui seront disponibles, devront être produites dès le premier trimestre de 2022 par l’IPD.

Le concours des efforts financiers que la société financière internationale, la banque européenne d’investissements, l’agence française de développement, la DFC (Development  final corporation) et la Banque de développement des États Unis va constituer un pas important pour aboutir à une autonomie sanitaire dans un contexte critique.

Un engagement financier qui est d’ailleurs prêt à être matérialisé une semaine après le soutien financier du gouvernement allemand pour un montant de 20 millions d’euros...
Vendredi 9 Juillet 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :