Auschwitz, Dakaractu à la découverte du plus grand camp d’extermination Nazi

27 avril 1940, en pleine seconde guerre mondiale, les Allemands expériment avec comme main d’œuvre 10.000 prisonniers soviétiques, ce qui va devenir le plus grand camp de concentration et d’extermination de l’histoire de l’humanité.
Auschwitz, il est 11 heures, heure locale lorsque la délégation sénégalaise venue prendre part à la Conférence des parties sur les changements climatiques pénètrent dans ce patrimoine mondial de l’UNESCO. Bâti sur 170 hectares le camp a été imaginé par le SS Heinrich Himmler, qui faisait partie d’une des principales organisations du régime national-socialiste. Plus d’1 million de personnes y ont trouvé la mort, notamment des Juifs qui composaient la majorité de la population carcérale. Des guides, tantôt en Anglais, tantôt en Polonais racontent aux visiteurs l’histoire de ce camp situé à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Cracovie. Auschwitz est considéré comme le symbole des meurtres de masse commis par les nazis et plus particulièrement comme celui de la Shoah, au cours de laquelle près de six millions de Juifs furent assassinés.
Entre récits et témoignages de rescapés de ce camp de la mort, où les exécutions ont aussi été faites par les médecins du service d’euthanasie du Reich, à Auschwitz ces nombreux prisonniers sont morts dans la peur, l'humiliation le désespoir.
Le camp d'Auschwitz est libéré par la 100e division (général Krasavine) de la 60e armée du Front de Voronej de l'Armée rouge, renommé « Premier front d'Ukraine » après la libération de l'Ukraine, le 27 janvier 1945.
Les camps souches d'Auschwitz I et Auschwitz II - Birkenau sont libérés par les soldats de la soixantième armée du premier front ukrainien dans le cadre d'une offensive sur la rive gauche de la Vistule. 7 000 déportés, maintenus dans le camp, survécurent jusqu'à la libération. Les soldats soviétiques ont découvert sur place environ 600 corps de détenus, exécutés par les SS pendant l'évacuation du camp ou morts d'épuisement. Après sa libération en 1945, Auschwitz reste abandonné pendant deux ans. Le Parlement polonais décide en 1947 de faire d'Auschwitz un musée à la mémoire des victimes.
(Avec internet)


Samedi 5 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :