Au nom de ma Carte d’électeur! (Par Samba Ardo Ba)


Au nom de ma Carte d’électeur!  (Par Samba Ardo Ba)
Le top Chrono est lancé et c’est parti pour le démarrage de la campagne électorale officiellement ouverte ce 3 février à 00 heure pour la présidentielle du 24 février 2019.
Les cinq candidats qui vont briguer le suffrage des sénégalais vont à travers des   rassemblements, meetings et autres caravanes,  sillonner  l’ensemble du territoire national  pour convaincre de leurs programmes.

Durant  donc 21 jours,  le Sénégal en entier va vivre au rythme de cette campagne qui officieusement avait démarré depuis un certain temps. Les politiques bien évidemment avaient déjà habitué les sénégalais au son de leurs discours parfois va t-en guerre,  si ce ne sont des querelles par presse interposée pour se titiller les uns les autres.
Alors qui des candidats Me Madické Niang de la coalition Madicke 2019, de Macky Sall de la coalition Benno Bokk Yakaar, de Cheikh Issa Sall du PUR, de Idrissa seck de la coalition Idy 2019 ou encore de Ousamne Sonko de la coalition Sonko 2019 réussira le plus à convaincre les sénégalais souvent indécis et parfois démissionnaires de la chose politique, à adhérer à leur programme ou projet de société.
Les sénégalais auront en tout cas le loisir de juger et de jauger les discours des uns et des autrescandidats afin de prendre en main le destin du Sénégal  pour les 5 prochaines années. Au nom de ma carte d’électeur, Il ne suffira pas seulement de choisir, il faudra bien choisir et surtout avec des critères rigoureux, car comme disait  Michel Rocard : « Si vous ne vous occupez pas de la politique, c’est elle qui s’occupera de vous. »
Et à un détail près, certaines différences notables existent entre les candidats à la présidentielle selon l’âge et la catégorie socioprofessionnelle et surtout leur ambition pour ce cher Sénégal.
Mais ma carte, c’est mon pouvoir en tant qu'électeur car elle peut changer la donne voire faire la différence pour un Sénégal capable de prendre en charge sa jeunesse en perte de repère ou enclin au chômage endémique ou encore à cette féminisation de la pauvreté.
 Et au nom de ma carte, je dois voter pour un candidat capable de bien gérer tout ce Sénégal en miniature. Au Sénégal il y’a les retraités,  les cadres, les ouvriers, les jeunes, les ruraux, les femmes etc..., et il faut prendre en considération tout  cet électorat hétérogène  pour y voir un plus clair dans la mobilisation des sénégalais lors de ce scrutin du 24 février prochain, qui je l’espère, pourra  procurer un bienfait immense au Sénégal, telle une cure de jouvence...  
Dimanche 3 Février 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :