Attaque du 10 juin à Kafolo : Abidjan affirme avoir arrêté le chef du commando djihadiste.


Un poste mixte armée-gendarmerie implanté dans le nord-est de la Côte d'Ivoire, non loin de la frontière avec le Burkina Faso, a été attaqué dans la nuit du 10 au 11 juin dernier par des hommes armés. Au moins onze membres des forces de défense et de sécurité ivoiriennes ont péri dans cet assaut attribué aux groupes djihadistes. 
 
Près de deux semaines après, le ministre ivoirien de la Défense qui rendait hommage lundi 22 juin aux soldats tombés dans cette attaque, a affirmé que le chef du commando responsable de leur mort a été arrêté hier. 
 
Hamed Bagayoko n'a cependant pas révélé l'identité de cette grosse pointure. Il s'est contenté d'ajouter que les investigations se poursuivent pour découvrir les instigateurs de cette action que certains observateurs attribuent déjà à la faction locale du Groupe de soutien à l'Islam et aux Musulmans (GSIM).
 
À rappeler que l'attaque terroriste fait suite à une opération menée conjointement par les armées ivoiriennes et burkinabé pour déloger les djihadistes de la région des Savanes.  
Lundi 22 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :