AstraZeneca : « Sur la base des données disponibles, les avantages de recevoir et d'utiliser ce vaccin l'emportent sur les risques » (Oms)


AstraZeneca : « Sur la base des données disponibles, les avantages de recevoir et d'utiliser ce vaccin l'emportent sur les risques » (Oms)
Le débat sur la suspension dont a été l’objet le vaccin AstraZeneca, dans plusieurs pays, à travers le monde, s’est invité à la conférence virtuelle hebdomadaire de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) ce jeudi 18 mars 2021. Le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique, a annoncé, concernant la suspension de précaution de l'utilisation du vaccin AstraZeneca dans certains pays d'Europe, une réunion de l'Agence européenne des médicaments, aujourd'hui. Pour l’heure, tous, attendent la recommandation de l'Oms, a-t-elle indiqué en soulignant que ladite organisation ‘’a publié une déclaration provisoire sur cette question’’. Et que ‘’le sous-comité Oms Covid-19 du Comité consultatif mondial sur la sécurité des vaccins évalue soigneusement les données de sécurité et nous communiquerons bientôt les résultats au public. Et je peux dire maintenant qu'environ 17 millions de personnes ont reçu le vaccin AstraZeneca au Royaume-Uni et en Europe seulement’’.
 
L’Oms qui regrette les décès enregistrés à la suite de l’inoculation du vaccin AstraZeneca, encourage la continuité des campagnes de vaccination. Même si ‘’de nombreuses personnes ont présenté des caillots sanguins et quelques-unes d'entre elles sont malheureusement décédées, il est important de noter que ce taux d'occurrence de la coagulation sanguine est beaucoup plus faible que ce à quoi on pourrait s'attendre dans la population générale, car ces points noirs sont le fait de la maladie cardiovasculaire la plus courante dans le monde’’, a dit le Dr Moeti.
 
Citant, en référence, des données disponibles, elle précise que ‘’les avantages de recevoir et d'utiliser ce vaccin l'emportent sur les risques. J'encourage, donc, les pays à poursuivre les campagnes de vaccination et à ne pas observer de pause, nous devons faire comme si nous étions dans une course contre la montre. Plus le nombre de personnes protégées est élevé, moins il y a de chances que les virus produisent des variants plus dangereux du virus. Ces variants mettent en danger le monde entier. Lorsque les pays africains ont commencé à vacciner, nous avons vu de plus en plus de personnes se manifester dans des pays comme l'Afrique du Sud et le Ghana, désireuses de se faire vacciner’’.
 
Pour l’atteinte des objectifs de vaccination, la Directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique félicite les dirigeants politiques et autres personnalités qui se sont manifestés pour se faire vacciner et motiver leurs concitoyens. ‘’J'encourage tous ceux qui sont éligibles, lorsque leur tour viendra, qu'il s'agisse de travailleurs de la santé ou d'autres travailleurs essentiels, de personnes âgées ou de personnes souffrant de maladies sous-jacentes, à se faire vacciner pour leur bien et celui de nos communautés et de nos pays’’, a-t-elle déclaré.
Jeudi 18 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :