Assouplissement des mesures : Le Dr Louise Fortes redoute une « augmentation » des cas de Covid-19 et craint « une surcharge de travail »

Le Dr Louise Fortes, du Service les maladies infectieuses au CHNU de Fann à Dakar, craint «une augmentation» des cas d'infection à la Covid-19, après l'assouplissement des mesures de l’état d’urgence. Elle était l’invitée de Soir d'Info, sur la Tfm.


« En tant que personnel de santé, on est un peu stressé, en se disant qu'avec ces mesures d'assouplissement, il se pourrait qu'il y ait une augmentation des cas comme nous avons pu le constater aujourd'hui avec 134 nouveaux cas », redoute le médecin, infectiologue et épidémiologiste.

Aux yeux du Dr Fortes, la réouverture des gares routières, des restaurants et salles de sport n'est pas faite pour calmer la propagation de la pandémie. « En tant que personnel de santé je ne suis pas du tout rassurée », a-t-elle avoué. 

Au début, rappelle le Dr Fortes, les patients hospitalisés étaient pour la plupart asymptomatiques. « Maintenant, on reçoit des patients âgés, des patients diabétiques. Nous avons beaucoup plus de patients qui nécessitent une surveillance rapprochée », renseigne le professeur d'université.

La responsable de prise en charge des patients de l’hôpital Dalal Jamm a exprimé ses craintes d'être confrontée à « une surcharge de travail ». Elle poursuit : « Il faudrait craindre une augmentation du nombre de cas pour les prochains jours. Augmentation du nombre de cas veut dire augmentation du nombre de patients hospitalisés. Donc, il faut s’attendre à une surcharge de travail ».

Plusieurs personnes bloquées à Dakar doivent rentrer dans leurs villages, et il est possible qu'elles aillent infecter des proches, indiquent depuis hier, beaucoup d’observateurs. Même si l'autorité sanitaire tente au contraire, de casser la psychose de l'épidémie.
Samedi 6 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :