Assomption 2021 : des produits d’une valeur de 20 millions de francs offerts à des familles chrétiennes démunies à Mbour


Célébrée par la communauté chrétienne, partout dans le monde, l’Assomption de cette année est marquée, dans le département de Mbour, par une action sociale en faveur des populations démunies. Une action initiée par les responsables politiques locaux de l’Apr que le Père Pascal Faye, Curé doyen de la Petite Côte, a saluée. « Je voudrais magnifier cette action qui est une attention particulière que vous manifestez à l'attention de la communauté chrétienne. Nous magnifions, avec gratitude, ce geste de solidarité qui vient en aide à des familles vulnérables.
Nous prions pour vous, afin que le Seigneur vous donne la force ».
Saliou Samb qui a été de la partie, a été le premier à prendre la parole devant l’assistance. « Nous avons décidé d’avoir une autre façon de faire de la politique. C’est-à-dire être au chevet des populations et à chaque fois que de besoin, qu’on puisse être à leurs côtés. Et si nous arrivons à faire cette action aussi importante c’est parce que tous les acteurs ont mis la main à la poche pour donner leur participation », a-t-il dit en tant que président du Conseil départemental de Mbour.
 
Lui emboitant le pas, Maguette Sène, maire de Malicounda et non moins représentant des maires du département de Mbour a relevé que leur action sociale cadrait avec la vision du président Macky Sall. « Nous sommes ici pour mettre en œuvre une volonté, une vision du président. C’est une action de grâce envers cette communauté. On est tous parents. Et c’est une action au nom de l’ensemble des responsables. Nous voulons, à travers cette action, montrer que faire de la politique c’est savoir être utile à la communauté. Au Sénégal, on est habitué à offrir des moutons de Tabaski et autres alors que la communauté catholique aussi doit profiter des actions similaires ».
Pour Mme Moreira Rose Faye, la présidente des femmes du doyenné de la Petite Côte et du Sine, cela est une initiative inédite dans leur zone. « Nous remercions toutes les autorités politiques qui sont là pour ce beau geste qu’elles ont fait envers nous, à l’occasion de cette fête qui est l’Assomption. En tout cas, c'est une première et elle nous va droit au cœur. Nous demandons à toutes les autorités qui sont là, de pérenniser ce geste ».
Pour le partage et l’identification des cibles, elle précise : « Nous comptons déployer ce lot de produits dans les paroisses et procéder au partage au profit des familles chrétiennes démunies. Des responsables désignés vont se charger d’identifier les nécessiteux et de leur octroyer ces produits afin qu’ils puissent passer de bonnes fêtes comme tous les autres. C’est donc une action que nous saluons et qui va profiter à ces populations défavorisées qui sont nombreuses dans nos rangs ».
Mme Sène, Madeleine Ndour, qui est un des acteurs politiques, habitante de Mbodiène, plaide pour une multiplication d’une telle action au niveau national. « Voilà un geste que nous devons tous saluer. Nous remercions, pour cette action, les responsables politiques ici réunis qui ont mis la main à la poche, qui ont pensé à cette fête de la communauté chrétienne et qui ont jugé nécessaire de faire un geste à leur endroit. Et cela est rare au Sénégal. Dans notre pays, souvent, à la veille de certaines fêtes musulmanes, des moutons et autres sont distribués par des autorités, alors que les catholiques sont laissés en rade. Si aujourd’hui, les responsables de l’Apr du département de Mbour ont posé un tel acte de générosité, nous tous devons le saluer. C’est une initiative qui devrait être vulgarisée et promue dans tous les départements du Sénégal », soutient-elle.
La Ministre Sophie Gladima, chargée du Pétrole et des Energies, a fait le point sur le coût de l’action sociale Ascension 2021. « C’est un montant de presque 20 millions que nous avons dépensé pour l’achat d’oignon et de pomme de terre pour venir soulager les personnes qui en ont vraiment besoin au niveau de la communauté chrétienne. Et comme on a eu à le faire avec nos frères musulmans dans le département, nous saluons également la vigilance d’une de nos amies, Anne Françoise qui a pensé hier (jeudi dernier) qu’il fallait faire la même chose. C’est vrai qu’à Pâques, on donne de la pâte d’arachide, du sucre, mais jamais au niveau du 15 août, une telle action n’a été faite. Et comme on l’a fait récemment pour la Tabaski, on s’est dit que ce serait bien que, quand même nous partagions, le peu que nous avons parce que beaucoup d’entre elles nous accompagnent sur le terrain politique », a-t-elle confié.
 
Ainsi, précise-t-elle, « chaque (grande) paroisse doit recevoir 2 tonnes d’oignon, 2 tonnes de pomme de terre et les petites paroisses, une tonne de pomme de terre et une tonne d'oignon. Ce qui fait un total de 27,5 tonnes d’oignon et 20,5 tonnes de pomme de terre ».
Samedi 14 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :