Association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux et conclusion de ventes sur des terrains appartenant à l'État du Sénégal : Le maire de Ouakam, sa cousine, une de ses épouses et Me Bineta Thiam au cœur d'une rocambolesque affaire

Libération révélait hier que Samba Bathily Diallo, a été mis en examen par le doyen des juges d'instruction dans une affaire foncière. Selon nos informations, le maire de Ouakam a été inculpé en même qu'une de ses épouses pour association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux et conclusion de ventes sur des terrains appartenant à l'Etat du Sénégal. La notaire Me Bineta Thiam a été interrogée dans le cadre du dossier en qualité de témoin. Que s'est-il passé?


Association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux et conclusion de ventes sur des terrains appartenant à l'État du Sénégal : Le maire de Ouakam, sa cousine, une de ses épouses et Me Bineta Thiam au cœur d'une rocambolesque affaire
Le maire de Ouakam est mis en examen par le Doyen des Juges  dans le cadre d'une affaire foncière. Selon des informations supplémentaires, Samba Bathily Diallo a été inculpé pour des faits extrêmement graves : association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux et conclusion de ventes sur des terrains appartenant à l'État du Sénégal.
Même s'il est en liberté provisoire, il n'en demeure pas moins que le maire de Ouakam a été inculpé en même temps que l'une de ses épouses, A.Guèye. 
Aussi incroyable que cela puisse paraître c'est la... cousine du maire qui a déposé plainte avant que la direction de la surveillance et du contrôle de l'occupation des sols (DSCOS) n'entre dans la danse.
La plaignante a affirmé qu'elle avait deux baux dont l'un était en instance de régularisation. Mais grande a été sa surprise en constztant que le maire serait aller, avec son épouse, voir une notaire, pour se faire une procuration et...vendre les deux terrains à des particuliers.
La plaignante jure que sa signature a été falsifiée car elle n'a jamais fait une telle procuration. Mais, interrogée comme témoin, Me Bineta Thiam, qui a piloté la transaction assure que la plaignante était bel et bien présente au moment de faire la procuration. Ce que cette dernière continue de nier. Samba Bathily aussi qualifie de fausses les accusations portées contre lui. Dans tous les cas, les résultats de l'enquête de la Dscos ont conduit le parquet à ouvrir une information judiciaire.
Le plus insolite c'est que ce sont exactement les mêmes délits qui ont motivé la mise en examen de Talla Gadiaga, maire de Sangalkam interrogé récemment dans le fond du dossier.
Jeudi 14 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :