Asskaw apporte la réplique à Seydou Guèye : «Karim Wade fait peur au régime de Macky Sall»


Dans une lettre de condoléances sur fond d’explications politiques, Karim Wade avait laissé entendre qu'il avait été victime lors de sa libération le 23 juin 2016, d’une « expulsion de son propre pays pour prendre le chemin d’un exil forcé ».  Une « allégation rigoureusement fausse » avait réagi le porte parole du Gouvernement Seydou Guèye. Il avait ajouté que «   c’est sur la base d’une lettre de l’Emir du Qatar, appuyant une requête de la famille Wade, que le Président de la République Macky Sall a accordé, pour des  raisons humanitaires, une grâce présidentielle à Monsieur Karim Wade ».
 
Pour le mouvement Actions de Solidarité et de Soutien à Karim WADE (ASSKAW) ces sorties du Gouvernement dès que Karim Wade se prononce est le signe d’une peur qu’il aurait de lui. Aussi les invite t’il, à « réduire les souffrances des sénégalais au lieu de s’acharner à éliminer honteusement ses concurrents ».
 
« A chaque fois que le Président Karim Wade s’adresse à ses lieutenants et aux Sénégalais, le régime de Macky Sall panique et perd le nord. Cette nervosité est le signe d’une peur bleue que la mouvance présidentielle nourrit à l’égard du candidat du Pds et de Asskaw » argue le mouvement.
 
 Selon El Hadji Kaoussou Cissé, coordinateur Asskaw Mbour et ses camarades en effet, « surnommé "Ministre du ciel et de la terre" par les opposants de Me Wade, Karim Wade a été traqué de toutes parts par Macky Sall et ses hommes qui ont abusivement utilisé l’argent du contribuable sénégalais en permettant à des juges d’aller se balader un peu partout dans le monde au nom de fallacieuses commissions rogatoires »
 
D’ailleurs, les sénégalais poursuit il, « ont besoin de savoir la somme totale qui a été engloutie dans cette traque supposée des biens mal acquis dirigée uniquement vers des opposants et qui s’est révélée être un fiasco total ».

Dans ce contexte d’échec cuisant, le gouvernement conseille t’il, aurait dû adopter un profil bas et raser les murs. « Mais à travers son porte-parole Seydou Guèye, il s’entête plutôt incroyablement à proférer des menaces puériles à l’endroit de Karim Wade. Monsieur Seydou Guèye, sachez que les sénégalais ne sont pas dupes et vous ne parviendrez jamais à leur faire gober l’incroyable. L’innocence de Karim Wade est claire pour tous les citoyens ainsi qu’aux yeux de la communauté internationale. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une cabale politico-judiciaire pour écarter un adversaire redoutable de la course à la présidentielle de 2019 et également humilier Me Wade qui a construit de façon extraordinaire le Sénégal pendant ses 12 années de règne avec des projets qualifiés par ses détracteurs d’éléphants blancs dont l’aéroport international Blaise Diagne que Macky Sall a récemment inauguré ».
 
Pour finir le mouvement de conseiller au Président Sall « de travailler à réduire les souffrances des sénégalais au lieu de s’acharner à éliminer honteusement ses concurrents ».
Samedi 13 Janvier 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :