Assignation en référé de la CBAO : L'audience renvoyée, l'ACSIF continue le combat.

L'audience du procès en assignation de la CBAO contre la suppression du guichet unique a été renvoyé jusqu'au 09 mai prochain. L'annonce a été faite par le Président de l’association des clients et sociétaires des institutions financières (ACISF), Famara Ibrahima Cissé lors d'un point de presse tenu ce lundi 11 avril devant le tribunal de grande instance de Dakar.



À cette occasion, il est revenu sur la décision de la CBAO qu'il estime être en porte-à-faux avec l'article 49 de la réglementation du système de paiement dans l'espace UEMOA qui est clair en ce qui concerne le paiement.

M. Cissé prévient que si cette mesure passe toutes les autres banques vont la copier, car il y a un gain faramineux à engranger. Il rappelle que cette mesure est désastreuse pour les usagers des banques. "C'est une forfaiture et une mesure cavalière que la CBAO vient de prendre et les conséquences de cette mesure sont purement financières parce que le chèque qui nous revient à 600 francs sera supprimé et les agences seront supprimées en lieu et place. Il y aura des cartes gaps qui vont coûter excessivement cher qui seront mises à notre disposition et de façon obligatoire", précise-t-il. 

Il poursuit : " la carte gap va nous coûter 122 850 francs et toute opération effectuée avec cette carte dans un réseau différent de notre banque sera facturé à 3 500 francs Cfa. Des emplois seront supprimés et une application sera mise en place et elle va nous coûter 1170 francs au téléchargement. Une somme que nous devrions payer à la fin de chaque mois et des serveurs payables, excessivement chers seront également mis en place". 

Le Président de l'ACSIF rappelle qu'ils ont porté l'affaire à titre personnel parce que tout simplement au niveau du ministère du commerce, les agréments tardent à être donnés parce que la loi sur la protection du consommateur n'a pas été votée à l'Assemblée nationale et promulguée par le président de la République du fait des retards notés au ministère du commerce. 

Famara Ibrahima Cissé souhaitque, dans ce procès, la CBAO soit condamnée pour que cela soit un signal fort pour toutes les banques qui voudraient copier ce modèle. 
Lundi 11 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :