Assemblée nationale / Toussaint Manga met en lumière les potentialités de la région casamançaise.

Le député de la commune de Mlomp était présent ce mardi pour le vote du projet de budget du ministère de l’agriculture et de l’équipement rural et pour défendre les potentialités agricoles en Casamance. Toussaint Manga regrette le fait que toute la politique agricole du riz au Sénégal n’est concentrée que dans le Walo. Selon lui, le ministre Moussa Baldé, avec toutes ses compétences avérées dans le milieu de l’agriculture, manque de vision dans ce domaine. « En casamance on a l’impression que la politique (riz) est concentrée dans le walo, alors que la Casamance a d’énormes potentialités », a dit le député. Toussaint Manga a aussi exprimé son souhait de voir une révolution dans le monde paysan en casamance pour afin avoir la chance de s’approcher de l’autosuffisance. À l’entendre, le matériel toujours présent là bas est archaïque et il serait mieux pour les agriculteurs de pouvoir bénéficier d’une mécanisation.
Pour terminer, Toussaint Manga soulève le problème du manque de maîtrise de l’eau en Casamance et il souhaiterait que le ministère se penche sur une politique de maîtrise de l’eau. « Nous ne pouvons plus compter sur la pluviométrie », laisse-t-il entendre.


Mardi 3 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :