Assemblée nationale : Serigne Abdou Bara Doly Mbacké accuse Macky Sall d’avoir corrompu 125 députés et remet en cause la légitimité du ministre de la justice


L’Assemblée nationale bouillonne. Le vote de la loi constitutionnelle n°07/2019 portant révision de la Constitution ce samedi, a été le lieu pour les députés de se tirer dessus. Membre des députés de l’opposition, Serigne Abdou Bara Doly Mbacké a accusé ceux du camp présidentiel d’avoir été corrompus par le président Macky Sall pour le vote de cette loi. 
 
‘’Nous ne faisons pas partie de ceux qui ont été corrompus à coup de millions par le président de Macky Sall pour que l’on vote cette loi. Le vote du budget national était plus important que celui d’aujourd’hui, malgré cela vous n’étiez pas tous là. Vous êtes conscients qu’à défaut de 125 députés, cette loi ne passera pas. C’est pourquoi Macky Sall a offert des millions et des billets pour le pèlerinage aux lieux Saints de l’Islam. Il a dégagé 125 millions à raison d’un million par député qui lui sont favorables. Vous savez  bien que cette loi n’en vaut pas la peine. Monsieur le président, je pense que vu votre importance, vu la situation de notre pays, une telle loi anticonstitutionnelle ne devrait pas faire l’objet d’une adoption’’, a dit le député libéral.
 
Serigne Bara Doly Mbacké n’a pas épargné le ministre de la Justice, Garde des Sceaux. ‘’Je disais que c’est par manque de légitimité qu’il (Macky Sall) nous impose cette décision. Si on continue ce débat ce serait juste pour faire plaisir au régime. J’estime que nous tendons vers un régime présidentiel. Parce que si on supprime le poste de Premier ministre, le président de la République sera le seul responsable de la politique gouvernementale. Et sur ce rapport, j’estime qu’on doit mettre secrétaire d’État à la place de ministre de la Justice. Je considère que vous manquez de légitimité. Ce, malgré le fait que vous, Me Malick Sall, revendiquez une certaine légitimité, en vous considérant ministre de la Justice. C’est votre droit, mais nous ne vous reconnaissons aucune légitimité. Vous avez des raisons de croire que nous comptons bloquer les travaux. Mais sachez que ce n’est pas ce que nous cherchons. Nous sommes venus ici, en tant que représentant du peuple. Je pense que si on le cautionne, nous en serons responsables demain’’, a-t-il indiqué devant ses collègues à l’Hémicycle.
 
Il note également que le président de la République a caché ses réelles intentions durant la campagne électorale de la présidentielle passée. ‘’Je suis fort convaincu que si Macky Sall l’avait dit aux Sénégalais durant la campagne électorale, son Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne n'aurait pas partie de ses soutiens. Lui qui a été le premier a être défenestré. Je crois que ce rapport qui nous a été présenté ne mérite que d’être jeté à la poubelle’’.
 
 
 
 
Samedi 4 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :