Assemblée nationale : Les parlementaires examinent le projet de loi de finances rectificative 2018 pour une hausse de 108,7 milliards


Au moment de l'exécution d'une loi de finances initiale, des circonstances et des événements imprévisibles peuvent intervenir pour dévier les prévisions budgétaires de leur trajectoire. Ce qui va perturber dans un certain sens les grandes lignes de l'équilibre budgétaire ou financier initialement défini.
Ainsi, selon le rapport, la loi de finaces 2018 a été préparé sur la base d'un prix du baril de pétrole estimé à 54 dollars et d'un taux de change fixé à 606 francs. Or aujourd'hui, le monde fait face à une situation géopolitique internationale qui a entraîné une hausse du prix du baril de pétrole qui avoisine la barre des 75 dollars US. Et cette situation aurait dû avoir pour conséquence au Sénégal, la révision à la hausse du prix du carburant à la pompe et de celui de l'électricité consommée par les ménages et les entreprises de production.
L'autre fait motivant cette loi de finances rectificative proposée, ce sont les  engagements pris en direction des travailleurs des secteurs de l'éducation, de la santé ainsi que les étudiants. Ce qui a un impact sur la structure du budget 2108 rapporte le ministre de l'économie et des finances.
Ainsi, le déficit budgétaire va passer de 367 milliards de francs CFA comme prévu dans la loi de finances rectificative initiale 2018 à 475,7 milliards de francs CFA, soit une hausse de 108,7 milliards de francs CFA en valeur absolue..
Vendredi 29 Juin 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :