Assemblée nationale : « La DER n'a pas sa raison d'être » (Toussaint Manga, député)


La mise en œuvre de la Délégation générale à l'Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes ( DER) n'est pas d'une utilité au vu de l'existence de l'Agence Nationale pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes (Anpej) croit le député Toussaint Manga. Il relève que l'institution n'a pas sa raison d'être.

Selon lui, les fonds dotés à la DER pouvaient être versés sur ceux de l'Anpej afin de lui offrir une meilleure capacité de réponse aux besoins des jeunes. Le député libéral a appelé, à cet effet, à revoir le mode de financement de l'Anpej, mais mieux invite à sa décentralisation, notamment dans les universités pour toucher directement sa cible qui reste la jeunesse. Toussaint Manga a toutefois insisté sur la nécessité de financer les jeunes à la hauteur de leur projets. Il a par ailleurs salué le Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac).

Toussaint Manga s'exprimait à l'occasion du projet de vote du budget du ministère de la jeunesse, ce 3 décembre à l'Assemblée nationale.
Vendredi 4 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :