Assemblée Générale du FRAPP : Nouveaux statuts, nouvelles couleurs et ouverture des recrutements.


Le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine, en acronyme F.R.A.P.P,  a tenu sa première  Assemblée Générale de renouvellement avant-hier, avec l'élection d'un Secrétariat Executif National ( SEN ) dirigé par le Délégué Général National Mame Ousmane Wade.
L'ensemble des membres qui ont participé à cette assemblée générale en ont tiré un bilan satisfaisant et encourageant.

Cette A.G a été aussi l'occasion pour le  F.R.A.P.P. d'adopter de nouveaux statuts et un nouveau logo qui se distingue par une étoile à cinq branches de couleur rouge et noire avec, en son milieu, une carte de l’Afrique dans un cercle vert. À la droite de cette étoile l’acronyme FRAPP. Au bas de l’étoile et de l’acronyme FRAPP, la signification du FRAPP (Front pour une Révolution anti-impérialiste Populaire et Panafricaine). Le tout sur fond noir ou blanc avec des écritures noires ou blanches.

Conscient du rôle que doit jouer le FRAPP et de l'attente placée par les populations notamment celles en lutte, les résistants anti-impérialistes panafricains, les démocrates, le nouveau Secrétariat Exécutif National(SEN) aura pour mission majeure de travailler à atteindre les objectifs suivants : Celui d' éveiller les consciences des populations et de les mobiliser autour de la nécessité, de contribuer à transformer radicalement les relations entre l’Afrique, le Sénégal d’une part et le reste du monde d’autre part par la lutte contre l’impérialisme et pour la souveraineté politique, économique, culturelle du Sénégal dans une Afrique souveraine et unie, de participer à transformer radicalement les relations entre les élu.e.s (conseillers municipaux, députés, maires, président de la république) et les peuples en mettant fin au pouvoir anti-démocratique des élus sur les peuples par le respect de la souveraineté populaire de combattre l’oppression des femmes pour l’égalité en droit et en dignité des femmes et des hommes de lutter contre toutes les sources d’oppression, notamment la corruption, la gabegie, le népotisme, l'appropriation familiale, clanique des richesses nationales et des deniers publics d'exercer par l'action sociale et citoyenne le rôle de sentinelle de l'état de droit et de la démocratie, de se solidariser avec toutes les luttes du peuple sénégalais et des autres peuples africains qui luttent pour la souveraineté économique, la souveraineté démocratique, l’unité africaine d'œuvrer à l’union libre des peuples libres d’Afrique de soutenir les luttes des travailleurs et des peuples opprimés du monde par l’impérialisme.
Dimanche 20 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :