Assassinat de Thomas Sankara : enfin la France accepte de témoigner !


Un pas décisif vient d’être franchi dans le cadre de l’enquête relative à l’assassinat de Thomas Sankara. En clair, ce mardi, à Ouagadougou, le président Emmanuel Macron a rassuré son  monde quant à la disponibilité de la France à fournir tout document en sa possession concernant le prédécesseur de Blaise Compaoré.

 « Tous les documents produits par administration française pendant le régime de Sankara et après son assassinat soient déclassifiés pour être consultés en réponse aux demandes de la justice burkinabè. (…) Ce qui veut dire que tous les documents que la justice voudra consulter (…) seront ouverts et transmis », a déclaré M. Macron.

Pour rappel, au moment des faits en octobre 1987, le destin de la nation française était incarné par François Mitterrand qui, avec Félix Houphouët Boigny de la Côte d’Ivoire, formaient un binôme souvent cible des « attaques » de « Sankara, le rebelle », connu pour ses idées panafricanistes et anti-impérialistes.
Mardi 28 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :