Assassinat d'une congolaise à Grand-Yoff : Remords et inquiétude animent la famille de Lotaly Mollet. (Reportage)


C'est devant cet immeuble R+4 niché aux Hlm Grand-Yoff, non loin de l'établissement Hyacinthe Thiandoum que Lotaly Mollet a été froidement assassiné par ses agresseurs. L'étudiante congolaise en master à l'ESP venait justement d'arriver chez elle quand les assaillants se sont acharnés sur sa personne la laissant baigner dans une mare de sang. 

Sa famille témoigne du drame qui s'est déroulé dans la soirée du 19 mai.

Encore sous le choc, Fatima renseigne que sa grande sœur n'en était pas à sa première agression.
Aux yeux des étudiants, élèves et stagiaires congolais vivant au Sénégal, le meurtre de la jeune dame est une nouvelle accablante. L'association qui les regroupe a, dès les premières heures qui ont suivi le drame, saisi les autorités consulaires pour clarifier cette affaire qui indigne la communauté congolaise.

Trouvés à la maison mortuaire, les étudiants guinéens sont venus s'associer à la douleur de la communauté congolaise.

Agée d'à peine 28 ans, la défunte Lotaly Mollet est définie par sa famille comme une personne studieuse.
L'association des étudiants, élèves et stagiaires congolais au Sénégal dénonce toutefois les attaques dont sont souvent victimes les ressortissants étrangers et invitent les autorités à mieux agir pour leur assurer la quiétude.
Vendredi 21 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :