Assainissement autonome : « Faire sa promotion en tenant compte des normes pour une bonne gestion du cadre de vie… » (Serigne Mbaye Thiam, Ministre)


L’explosion de la population  est aujourd’hui une réalité qui pousse à mener des politiques d’assainissement de qualité surtout dans les zones urbaines du Sénégal. Il faut noter que l’État du Sénégal et ses partenaires techniques et financiers ont jugé nécessaire de faire des efforts pour l’amélioration des conditions d’assainissement de l’espace vital. 

En 2011, le ministère de l’eau et de l’assainissement, à travers un de ses démembrement qu’est l’ONAS, a mis en place avec l’appui financier de la fondation Bill et Melinda Gates, un programme pilote de structuration du marché des boues de vidange, (sous le sigle PSMBV), afin d’offrir un cadre de vie décent aux ménages démunis en leur assurant l’accès à des installations d’assainissement et des services de vidange mécanique de meilleur qualité mais aussi, à des prix abordables.

Ce programme visant à promouvoir la chaîne de valeur de l’assainissement autonome à travers une gestion efficiente avec des technologies innovantes vient à son heure.

C’est ainsi que ce matin, il a été l’occasion pour ces partenaires que sont : Speak Up Africa, USAID Wash Fin, Oxfam et la fondation Bill et Melinda Gates de voir ce programme faire « ses grands pas » au bénéfice des populations. Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam, accompagné du directeur général de l’ONAS se sont rendus à Pikine, dans cette station de l’ONAS pour voir les installations de l’Omni-Processeur (une machine innovante et valorisant les boues de vidange), mais également pour faire un rappel sur l’importance de l’assainissement autonome qui demande d’ailleurs le respect de certaines normes.

Justement, ce Omni-Processeur-OP) est une machine innovante, unique au monde et qui est destinée à valoriser les boues de vidange. Elle fonctionne sur le principe de la combustion et produit, à partir des boues de vidange séchés, de l’électricité ainsi que des cendres utilisables dans l’agriculture et la fabrication de briques et de l’eau utilisable pour divers besoins.

Au cours de sa visite, le ministre de l’eau et de l’assainissement, parlant de l’importance de l’assainissement autonome, a aussi salué  l’avancée technologique avec cette machine de transformation de déchets dans une chaîne de valeur impressionnante.

« On peut faire la promotion de l’assainissement autonome mais, dans les normes. En d’autres termes il faut que cet assainissement soit encadré, valorisé et sécurisé pour que les populations se rendent compte qu’il n’y a aucun risque pour ce type d’assainissement », signifiera le ministre Serigne Mbaye Thiam.

Il saluera l’apport des partenaires techniques et financiers à ce programme qui contribue, non seulement à lutter contre cette dispersion des déchets et boues issus des fosses septiques, mais aussi permet d’instaurer un système d’assainissement moderne répondant aux normes requises.
Mardi 21 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :