Ass Kâ, parrain de la finale de la zone 13 de Ndiébène Gandiole, attire l’attention du chef de l’État sur les probables risques du dragage de la brèche.


La finale de la zone 13 du département de Saint-Louis, opposant les équipes de Ndiébène Gandiole à celle de Mangroves,  a été une occasion pour le parrain et responsable de l’Apr, El hadj Djadji Kâ dit Ass, de revenir sur la problématique de la brèche. Étant au contact de l’embouchure du fleuve Sénégal depuis sa tendre enfance et vu son expérience Ass Kâ a rejeté toute idée de draguer cette ouverture. 
« Je salue les initiatives prises par le chef de l’État concernant la brèche, mais j’attire l’attention de tous, qu’il est dangereux de la draguer  », a-t-il averti. 
Et dans ses explications le responsable politique de souligner que les conséquences risquent de faire disparaître la commune de Ndiébène Gandiole. « La brèche est en train de suivre son processus normal, car l’embouchure s’est refermée mais une autre va s’ouvrir, alors il ne faut pas la draguer. 
Cependant on peut la baliser pour permettre à nos pêcheurs de passer », a-t-il soutenu. 
El hadj Djadji Kâ adepte de la politique sociale et de développement, a lancé un appel aux autorités pour mieux assister les jeunes et femmes de la zone. « Je soutiens le chef de l’État dans toute sa politique car sa femme est une amie d’enfance et c’est l’occasion pour moi parrain de cette finale de remercier Marième Faye Sall, le ministre maire de Saint-Louis, Mansour Faye et l’honorable député Aminata Guèye pour leur soutien et accompagnement ». Ses amis, ses militants et les membres de sa famille ont tenu à exprimer toute leur gratitude à Ass Kâ...
Dimanche 23 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :