Artisanat, Tourisme, Éducation et Santé : Ce que veut faire Pape Diop dans ces secteurs


Les acteurs de l’artisanat sénégalais peuvent espérer un meilleur devenir avec Pape Diop. C’est du moins ce que  leur promet le patron de la convergence démocratique/Bokk Gis Gis. Lors de la convention des jeunes de son parti, il n’a pas tari de promesses à leur égard. Pour lui, l’artisanat n’est pas exploité à la hauteur de ses potentialités. Pour rompre d’avec cette négligence, Pape Diop propose de « favoriser » les artisans nationaux pour ce qui concerne la commande publique. Dans la même lancée, il préconise d’accompagner les bijoutiers locaux vers la création d’un « comptoir d’or international à Dakar ». 

Abordant le secteur du tourisme, le candidat déclaré à la présidentielle plaide pour une révolution vers le haut de gamme. Il cite beaucoup de pays qui l’ont réussi. Parmi lesquels, la Turquie, le Maroc et la Tunisie. Selon Pape Diop, le Sénégal est capable d’en faire autant d’autant plus qu’il dispose de zones à promouvoir telles que les Îles du Saloum et les régions du Sud.

Dans le secteur de la santé, l’ancien président de l’Assemblée nationale entend redonner confiance aux partenaires sociaux. Il s’en suivra la redéfinition de la carte sanitaire pour mettre en place toutes les infrastructures destinées à ce secteur. Aussi, promet-il de relever le plateau technique dans l’espoir de voir nos médecins laisser libre cours à leur expertise. Ce n’est pas tout. Pour Pape Diop, il faut travailler à mettre en place des écoles de formation pour que les zones rurales soient dotées de personnel de santé. « Nous devons travailler à renverser la tendance qui consiste à avoir tout dans les grandes villes et rien dans les zones rurales », a-t-il dénoncé. Et comme pour répondre aux sceptiques, il rappelle ses réalisations dans ce secteur en tant que maire de Dakar.

« Dans le domaine de l’éducation, je proposerai la mise en place d’une commission de réflexion où tous les acteurs siègeront pour redéfinir une école qui soit en adéquation avec le développement que nous voulons pour notre pays », poursuit le candidat déclaré. Mais la mise en place de cette commission n’empêchera pas la construction d’écoles dans les divers métiers.
Dimanche 23 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :