Artémisia contre la COVID-19 : La RDC s'achemine vers des essais cliniques, le Sénégal traîne le pas.


Connue pour ses vertus thérapeutiques contre le paludisme, l’Artémisia a été recommandée dans le traitement du nouveau coronavirus. Après l’apparition de la Covid-19, la Maison de l’Artémisia qui connait bien et promeut cette plante sortie de terre en Chine, a préconisé son utilisation et a adressé des correspondances aux États africains où elle avait une succursale.

Madagascar a manifesté un intérêt pour la plante, mais la Grande Ile a préféré développer son remède à base d’artémisia et d’autres plantes médicinales. Ainsi, l’Institut malgache de recherches appliquées a mis au point une décoction appelée « Covid-Organics » (CVO) dont les vertus continuent d’être vantées par le président Malgache.

Pendant ce temps, le Dr Jérome Munyangi qui est à l'origine du projet de la Maison de l'Artémisia envoyé aux États Africains, a décroché l’aval du comité scientifique de la République démocratique du Congo pour mener des essais cliniques sur l’artémisia contre la Covid-19. 

Le ministre congolais de la Recherche scientifique a informé par courriel le jeune chercheur, récemment retourné dans son pays après une année d'exil pour des raisons de sécurité, que son protocole intitulé « APPI-19 » a été accepté par le Comité scientifique. Il l'invite à entrer en contact avec le pool scientifique pour voir dans quelles mesures mener les essais cliniques qui devraient aboutir à l’élaboration d’un médicament contre la Covid-19 en RDC. Une bonne nouvelle pour le Dr Munyangi qui se bat depuis 2013 et qui a risqué sa vie pour la reconnaissance de l'efficacité de l’artémisia contre les parasites et les virus.

Alors que la RDC s'achemine vers des essais cliniques dont les conclusions devraient militer en faveur de l'introduction de l’artémisia dans l'arsenal médical contre le coronavirus, le Sénégal traîne les pieds. Sous la direction du Pr Daouda Ndiaye, chef du service parasitologie-mycologie de la Faculté de Médecine, pharmacie et odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, une équipe de scientifiques a rédigé un protocole pour des essais cliniques sur le Covid-organics et d’autres extraits de plantes sénégalaises contre la Covid-19. 

Selon nos informations, ledit protocole a été déposé auprès du Comité national d’éthique de recherches en santé qui a demandé à l’investigateur principal, en l’occurrence le Pr Ndiaye de revoir sa copie. D’où la lenteur notée dans la conduite des essais cliniques sur le remède malgache.

En tout cas, le Sénégal ne semble pas pressé d’autant plus que l’hydroxychloroquine et l’azithromycine sont en train de produire des résultats satisfaisants. Aux dernières nouvelles, le taux de guérison est supérieur à celui des malades encore sous traitement.
Vendredi 5 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :