« Arrêté Ousmane Ngom » : Le mouvement des Apéristes Authentiques (MAA) veut en faire une loi


Le Comité exécutif du mouvement des Aperistes Authentique, le MAA réuni le Samedi 8 Septembre  2018 a condamné fermement « le comportement  anti républicain de l’opposition sénégalaise » composée de 49 partis et organisations politiques et d’anciens hauts dignitaires réunis sous la bannière du Front Démocratique Social et de Resistance national « qui a tenté encore une fois de braver l’arrêté Ousmane Ngom en créant une situation insurrectionnelle le Mardi 4 Septembre2018 après une première tentative « qui avait porté des préjudices énormes à la population et aux commerçants et avait même frôlé une bavure  policière dans une école primaire en centre ville. Cette fois ci encore  les pharmacies, les banques, les commerçants    ont subi des manques à gagner considérables ».
Au nom de la continuité  de l’État, le MMA de demander au président du groupe parlementaire  de BBY « de déposer une proposition de loi sur le bureau  de l’Assemblée nationale pour que l’arrêté Ousmane Ngom devienne une loi qui va sécuriser le centre ville qui abrite les grandes institutions de la République, les marchés, les hôpitaux, les Banques  les écoles  etc.. » 
 Face au bilan du Président Macky Sall  cette opposition, assure le MMA, n’a aucun programme alternatif à part Karim Wade, Khalifa Sall, fichier électoral, ministre de l’intérieur.
 « Pourtant les experts de l’Union Européenne avaient confirmé la fiabilité du fichier de même que l’Ambassadeur des USA au Sénégal qui avait même dit que c’est aux sénégalais de décider de qui va les gouverner. Aucun ministre de l’intérieur au monde ne peut faire gagner une élection. En Mars 2009 lors des locales Cheikh  Tidiane SY et la coalition Sopi avaient perdu les communes des Mairies de grandes villes des Régions devant le BSS. En 2012, Mr Ousmane Ngom ministre d’état chargé  de l’intérieur superviseur du processus électoral de l’administration territoriale et son candidat Mr Abdoulaye WADE  avaient perdu l’élection présidentielle le 25 Mars 2012. En Juillet 2014 Abdoulaye Daouda Diallo  ministre de l’intérieur et la Coalition BBY avaient perdu des communes, des Mairies  de grandes villes, des Départements  et même durant les législatives de Juillet 2017 cette même coalition BBY avait perdu les Départements  Mbacke, Saraya, Kédougou, Europe du sud  et c’est valable dans les grandes démocraties Occidentales » rappelle t’il.
Pour finir, le MMA de faire savoir que l’opposition Sénégalaise ne doit pas ternir l’image de marque du Sénégal qui depuis l’accession à la magistrature suprême le 02 Avril 2012 du Président  Macky SALL notre pays a abrité plusieurs rencontres internationales, ce qui constitue un grand  succès pour notre démocratie et notre diplomatie.
        
Mercredi 12 Septembre 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :