Arrestation et conduite de Cheikh Diouf au Pavillon spécial de Le Dantec : condamné par contumace à 5 ans pour vol violent, il était aussi recherché pour un cambriolage à main armée.


Arrestation et conduite de Cheikh Diouf au Pavillon spécial de Le Dantec : condamné par contumace à 5 ans pour vol violent, il était aussi recherché pour un cambriolage à main armée.
L’alerte avait été donnée sur les réseaux sociaux. Cheikh Diouf, présenté comme un étudiant et amputé de la main suite aux émeutes qui ont secoué le pays la semaine dernière, a été arrêté à sa sortie de soins. De quoi émouvoir les milliers d’internautes sénégalais qui ont vite fait d’y voir un règlement de compte. Mais ce qu’ils ignoraient c’est que les forces de l’ordre venaient de mettre fin à la cavale d’un des plus grands brigands de Diourbel. 

Le jeune homme est impliqué dans le cambriolage rocambolesque d’une maison lors duquel, avec ses acolytes, ils avaient réussi à emporter la rondelette somme de 2.210.000 francs CFA. En effet, dans la nuit du 28 au 29 Août 2020 vers 3 heures du matin, une bande de malfaiteurs avec à sa tête Cheikh Diouf, avait escaladé le mur d’enceinte d’une demeure à Diourbel et braqué une femme y demeurant, emportant avec eux la somme précitée. Cet argent était le fruit d’une tontine que la malheureuse victime était chargée de gérer.
 
Les malfrats avaient même fait usage de leurs armes dans leur fuite. La ténacité des forces de l’ordre du commissariat de Diourbel avaient permis d'interpeller six personnes dont une femme. Tout ce beau monde a été mis au frigo et inculpé des délits d’associations de malfaiteurs, vol commis la nuit avec effraction, escalade, usage d’armes à feu et violence. Seul Cheikh Diouf qui avait réussi à prendre la poudre d’escampette était absent. Le Juge du premier cabinet du Tribunal de Diourbel avait ainsi délivré deux délégations judiciaires avec mention arrestation et conduite immédiate. 

Autre fait qui mérite d’être souligné, Cheikh Diouf avait été jugé par contumace dans une autre affaire de vol violent et avait écopé d’une peine de 05 ans ferme. Autant dire qu’un mandat d'arrêt planait sur sa tête.
Au milieu des manifestants pour la libération de Sonko, Cheikh Diouf est apparu à la télé pour dénoncer « les abus des autorités » et expliqué pourquoi « il a pris part à la révolte ».

Une aubaine pour les limiers qui l'ont reconnu et connaissant sa position actuelle l’ont tout bonnement cueilli alors qu’il sortait de soins hier. Il a été remis aux autorités judiciaires de Diourbel...
Mercredi 10 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :