Arona Dia, adjoint au chef du service météo de Kolda : « Globalement dans tous les postes pluviométriques suivis de Kolda…normale à excédentaire par localité…l’abondance de ces pluies sur l’état des cultures…»


L’hivernage se porte bien au Fouladou comme partout ailleurs malgré les dégâts enregistrés par les fortes averses. Le service de la météorologie de Kolda à travers Arona Dia, adjoint au chef du service de la météo, revient sur la situation. En ce sens, il estime que le bilan pourrait être  satisfaisant pour l’agriculture avec l’abondance des pluies, même s’il reconnait les difficultés causées par les fortes précipitations. 

Arona Dia de se réjouir de l’hivernage  : « globalement dans tous les postes pluviométriques suivis de Kolda, on note une situation normale à excédentaire par localité. Les pluies vont continuer jusqu’au mois d’octobre avec des vents parfois violents et des orages. L’abondance de ces pluies va influer positivement sur l’état des cultures » déclare-t-il. 

À ce jour, presque tous les postes pluviométriques de la région sont excédentaires à l’image de Kolda qui a enregistré 1. 121,5 millimètres de pluie en 67 jours. Le poste de Médina Yoro Foula aussi a eu 773,8 millimètres en 27 jours d’averse à la date du 11 septembre. 

S’arrêtant sur la particularité du poste de Dabo, il explique : « cependant, il faut noter que le poste de Dabo est le seul déficitaire du département. D’habitude, il est excédentaire. Il a enregistré, cette année 857,2 millimètres en 53 jours dans la dernière décade du mois d’août. Cependant, il a été relancé à partir de la 3ème décade de ce mois en enregistrant de fortes précipitations comprises entre 77 et 115 mm. Ceci lui a permis de refaire son gap et redevenir excédentaire par rapport à l’an passé. Il reste néanmoins déficitaire par rapport à la normale 1981/2010. 

Aux populations, il conseille ceci : « il faut être très vigilant avec ces fortes pluies accompagnées souvent d’orages et de foudres pouvant provoquer des dégâts matériels ou humains. Les populations n’ont qu’à rester chez elles en éteignant tous les appareils électroménagers pour  éviter d’éventuelles surcharges électriques. Mais également, que les paysans arrêtent toute activité dans cette situation et se mettent dans un endroit dégagé, sauf sous un arbre... » 
Vendredi 18 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :