Arabie Saoudite : Retour sur quelques drames et perturbations pendant le grand pèlerinage à La Mecque


Arabie Saoudite : Retour sur quelques drames et perturbations pendant le grand pèlerinage à La Mecque

Le grand pèlerinage à La Mecque, qui doit rassembler un million de musulmans cette année après deux ans de restrictions sanitaires drastiques, a connu au fil des ans une série de perturbations et de drames, notamment des bousculades mortelles.

Des conflits, sièges et pandémies ont parfois provoqué l'interruption ou l'annulation des pèlerinages à La Mecque, première ville sainte de l'islam.

En 1798, le hajj aurait été complètement arrêté, les pèlerins n'étant pas en mesure de faire le déplacement à La Mecque en raison de l'état d'insécurité né de l'invasion de la région par Napoléon.

En 2021, l'Arabie saoudite n'a autorisé que 60.000 de ses résidents vaccinés contre le coronavirus à l'effectuer, un quota drastiquement réduit pour la deuxième année consécutive face à la pandémie de Covid-19.

Rappel des principaux drames et événements ayant marqué ce pèlerinage depuis 1975.

- Bousculades à Mina -
Le 2 juillet 1990, une gigantesque bousculade se produit dans un tunnel de Mina, près de La Mecque, vraisemblablement à la suite d'une panne du système de ventilation: 1.426 pèlerins, asiatiques pour la plupart, meurent asphyxiés.

Le 24 mai 1994, également à Mina, 270 pèlerins meurent dans une bousculade pendant le rituel de la lapidation des stèles en raison d'un "afflux record" de pèlerins, selon les autorités.

Ce rituel, qui consiste à jeter des cailloux sur trois stèles symbolisant Satan, a viré à plusieurs reprises au drame: le 9 avril 1998, plus de 118 pèlerins meurent et plus de 180 sont blessés. Le 1er février 2004, 251 fidèles meurent, la plupart étouffées, et le 12 janvier 2006, un mouvement de panique provoque la mort de 364 pèlerins, tous piétinés.

Et le 24 septembre 2015, quelque 2.300 personnes, parmi lesquelles des centaines d'Iraniens, périssent dans une gigantesque bousculade, la pire tragédie de l'histoire du hajj.

- Incendies -
Le 14 décembre 1975, un gigantesque incendie dans un campement de pèlerins près de La Mecque fait 200 morts. Le feu s'est déclaré à la suite de l'explosion d'une bouteille de gaz et s'est rapidement propagé parmi les tentes.

Le 15 avril 1997, un incendie provoqué par un réchaud à gaz ravage des campements de toile de pèlerins dans la vallée de Mina, faisant 343 morts et plus de 1.500 blessés.

- Occupation de la Grande mosquée -
Le 20 novembre 1979, plusieurs centaines d'hommes armés hostiles au régime saoudien se barricadent pendant deux semaines dans la Grande mosquée de La Mecque et prennent des dizaines de pèlerins en otage.

L'assaut est donné le 4 décembre. Le bilan officiel saoudien s'élève à 153 morts et plus de 500 blessés.

- Manifestation -
Le 31 juillet 1987, les forces de l'ordre saoudiennes répriment à La Mecque une manifestation interdite de pèlerins iraniens: 402 personnes sont tuées, parmi lesquelles 275 Iraniens, selon un bilan officiel saoudien. En réaction, les ambassades saoudienne et koweïtienne à Téhéran sont mises à sac. Ryad rompt ses relations avec Téhéran en 1988. Les Iraniens seront absents du pèlerinage jusqu'en 1991.

- Chute d'une grue -
Le 11 septembre 2015, à quelques jours du hajj, une grue s'effondre en pleine tempête sur le chantier d'agrandissement de la Grande mosquée à La Mecque, faisant plus de 100 morts, parmi lesquels des pèlerins étrangers.
Lundi 4 Juillet 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :