Après avoir intégré le SEN de l’Apr : Mamadou Makhtar Cissé doit-il se départir de son manteau d’IGE ?


Le secrétariat exécutif national de l’Apr, organe suprême du parti, a tenu sa première réunion hier depuis la réélection de son SG Macky Sall. Dans un article publié sur Dakaractu ce matin, outre la position du chef de l’Etat concernant la sortie de certains ex-ministres, la curiosité vient du fait de l’intégration de nouveaux membres à l’organe de direction du parti.

En effet, dans l’article susmentionné, « il a été  signalé que le Sen de l’Apr a enregistré un nouveau membre, en la personne du ministre de l’Urbanisme, Abdou Karim Fofana, et un revenant, Makhtar Cissé, qui y siégeait alors qu’il était ministre directeur de Cabinet du Président de la République, avant d’être nommé directeur général de la Sénélec».

Or ce dernier, étant Inspecteur Général d’Etat, il lui est interdit, comme l'a révélé le "quotidien" en vertu de la loi nº 2011-14 du 8 juillet 2011, d’appartenir à un parti politique.

Pour rappel, le SEN est l’organe de direction du parti. Il contrôle les orientations de celui-ci, apprécie et sanctionne l’activité du Bureau politique, des organismes internes et  autres organismes affiliés.

Makhtar Cissé devra-t-il démissionner de ce corps ? La loi l’y oblige en tout cas et plusieurs jurisprudences ont précédé ce cas. On se rappelle encore de celui d’Abdoulaye Baldé.

Mardi 16 Avril 2019
Dakar actu




Dans la même rubrique :