Après « Bakkah ou Makkah » : Idrissa Seck « obligé » de garder le silence


L’absence de Idrissa Seck de la scène politique n’est pas passée inaperçue auprès des analystes politiques, et même des militants du leader de Rewmi. En effet, depuis la dernière sortie polémique sur le pèlerinage de l’ex Premier ministre, ce dernier s’est emmuré dans un silence de « tombeau ». C’est dire donc que sa visite chez l’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye était attendue. Mais à l’exception d’une remarque sur les « agressions judiciaires et physiques du pouvoir en direction de l’opposition », le candidat à la Présidentielle a tempéré les ardeurs. Et sa cellule de communication n’a pas laissé les journalistes assouvir leur soif de questions. Et comme si la stratégie avait été élaborée avant sa venue, Idrissa Seck a joué le jeu. Esquivant lui-même les questions. Une façon de se prémunir contre les « sorties polémiques » qui lui serait fatales à quelques jours des joutes électorales qui pourraient être pour lui sa dernière chance? Mais nous, ce n’est pas ce Idy là que l’on aime...
Vendredi 25 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :