Après avoir appelé les sénégalais à assiéger la place Washington : L’opposition fait son marché à Sandaga

Il n’y avait pas opposition qui vive hier devant la Place Washington. La grande mobilisation annoncée devant le ministère de l’Intérieur n’a pas eu lieu et l’opposition a du faire son marché à Sandaga. Ambiance...


Après avoir appelé les sénégalais à assiéger la place Washington : L’opposition fait son marché à Sandaga
Le préfet ayant interdit son sit-in prévu hier devant le ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique, le Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) avait appelé « les sénégalaises et les sénégalais à venir nombreux à 15 heures devant le ministère de l’intérieur pour défendre la démocratie et exiger la confirmation des candidatures déjà annoncées de Karim Meissa Wade et de Khalifa Ababacar Sall ; la mise en place d’une autorité indépendante pour organiser les élections; l’accès au fichier électoral pour tous, le retrait de la loi sur les parrainages, la distribution des cartes d’électeur aux ayants droit et la libération des prisonniers politiques ».
Mais hier, force est de constater que les sénégalais n’ont pas répondu à cet appel. Au contraire, ils vaquaient tranquillement à leurs occupations alors que la place Washington était quadrillée.

Le chemin de croix de... Decroix

Les quelques leaders qui se sont manifestés, ont été signalés vers... Sandaga. En effet, à 16 heures 30, le secrétaire général adjoint du parti démocratique sénégalais (Pds), Oumar Sarr, a foulé le rond point avant d’être embarqué par la police. Ensuite, c’était autour de Thierno Alassane Sall, ancien ministre de l’Energie et ex responsable des cadres de l’Apr, de subir le même sort.
Mamadou Diop "Decroix" aura a été particulièrement humilié. Alors que les policiers voulaient l’embarquer, il s’est assis par terre avant d’être soulevé et transporté vers le panier à salade. Les policiers ont consenti à le « poser » après intervention d’une de ses proches. C'est ainsi qu’il a tranquillement marché vers la fourgonnette. 

« Je préfère rester dans ma voiture pour plus de prudence »

Quant à Mamadou lamine Massaly du Pds, il n’a pas cherché midi à quatorze heures pour prendre ses jambes à son cou avant de se réfugier au niveau de l’immeuble Tamsir Mboup.
Quid de Serigne Mansour Sy Jamil ? Ce dernier qui avait fait une sortie violente contre le régime après la révocation de Khalifa sall a préféré rester dans sa... voiture pour faire une déclaration. « Je préfère rester dans ma voiture pour plus de prudence », a t-il dit à la presse.
Mercredi 5 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :