Appel de Toussaint Manga à durcir le combat pour les droits de Khalifa Sall et Karim : La Cojer « tacle » durement Toussaint Manga


Appel de Toussaint Manga à durcir le combat pour les droits de Khalifa Sall et Karim : La Cojer « tacle » durement Toussaint Manga
Le député libéral Toussaint Manga en a pris pour son grade après sa sortie lors de la dernière conférence de presse des responsables où il appelait « à durcir le combat pour le respect des droits de Khalifa Sall et Karim Wade ». Pour la Cojer et notamment un de ses responsables Abdoulaye Khouma, «  ces irresponsables politiques du Parti démocratique Sénégalais (PDS) montrent que l’épreuve de l’opposition n’a pas permis à ces libéraux de changer ». Toujours dans la culture de la violence assure t’il, et dans la violation de la loi. « Sans se gêner, ils appellent au vandalisme lors de la prochaine campagne électorale. Parce que tout simplement, leur volonté de faire passer un voleur traqué, arrêté et condamné à une peine interdisant à l’administration de l’inscrire sur les listes électorales conformément au code électorale n’est pas exaucée » laisse t’il entendre.
Et d’avertir le SG des jeunesses travaillistes et libérales.  « . S’il considère qu’il a été assez gavé avec les milliards en provenance du voleur de Doha au point de croire qu’il peut défier la République en programmant de porter atteinte à l’ordre public, il se trompe lourdement. Comment quelqu’un qui a trahi ses camarades étudiants, trompé la vigilance de ses compagnons de parti et infiltré par la petite porte les sphères de décision de sa formation politique peut-il embarquer les Sénégalais dans une spirale de violence ? Que Toussaint arrête… Parce que sa sortie est une déclaration de guerre qui recevra une réplique à la mesure de ses attaques ».
 
La Cojer pour finir de tacler un autre opposant en la personne d’Ousmane Sonko. Qui selon eux, est interdit d’entrée aux Etats-Unis pour ses penchants en faveur du radicalisme. « Pense-t-il pouvoir convaincre les populations dont la tradition confrérique, disciples de Serigne Touba, d’El Hadji Malick Sy, de Baye Niasse, de Mame Limamou… dans ses croyances dangereuses et douteuses. A son sujet, nous appelons les autorités en charge de la sécurité nationale d’être plus regardant par rapport à l’origine du financement de ses activités politiques. Il  y’a quelques mois seulement, il déclarait n’avoir qu’une somme de 800 000 francs dans son compte, où est-ce qu’il trouve aujourd’hui les moyens d’effectuer des tournées et de réunir sa caution pour la prochaine présidentielle » accuse t’il.
Vendredi 13 Juillet 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :