Appel à une vaste mobilisation vendredi : Zahra Iyane Thiam dénonce « l’attitude irresponsable des leaders de Yewwi »


Même si dans un arrêté rendu public aujourd’hui, le préfet de Dakar a interdit le rassemblement prévu par la coalition Yewwi Askan Wi et ses militants à la place de la nation, les leaders de cette coalition ont annoncé lors d’une conférence de presse qu’ils vont braver cette interdiction de l’autorité de l’autorité administrative. Ce que déplore la ministre de la microfinance Zahra Iyane Thiam. La responsable de la mouvance présidentielle de Sicap Liberté, dénonce « l’attitude irresponsable des leaders de Yewwi Askan Wi » qui, pour elle, cherchent à installer le chaos dans le pays.

« Je déplore l’attitude irresponsable de Yewwi et ça c’est le moindre mal que l’on puisse dire. Ce qui est plus grave, c’est que Yewwi Askan Wi veuille faire croire à l’opinion que c’est BBY qui veut faire installer le pays dans le chaos, ou que c’est BBY qui est l’artisan de la violence encore c’est BBY qui est à l'origine de leur faute. C’est ce que je déplore. Que ces leaders nous montrent clairement où exactement et quand exactement la coalition BBY a appelé à la révolte, à la violence. Au contraire, ce sont ces mêmes leaders de Yewwi Askan Wi qui incitent leurs militants à la révolution », regrette Zahra Iyane Thiam.

Par ailleurs, la responsable politique reste convaincue que le Sénégal est un pays de droit et de loi. Et face à une telle situation, force doit rester à la loi. « Yewwi Askan Wi demande à la population de descendre dans la rue à quelle fin ? Les lapsus de cette coalition sont révélateurs. Ce que nous tirons des propos de leaders de cette coalition, c’est que ce sont des voleurs qui crient au voleur. Et face à cette situation nous, membres de la coalition BBY, restons droits dans nos bottes. Parce que nous considérons que ce pays nous appartient tous. Et l’action politique est loin d’être une affaire de violence. C’est une contradiction d’idée et de programme et de laisser librement les populations faire leurs choix. Dire qu’ils vont tenir par force leur rassemblement c’est penser que le Sénégal est un pays sans loi. Je pense que dans ce pays nous avons des institutions fortes. Nous avons des textes et règlements qui encadrent le bon fonctionnement du pays. En bon républicains, nous devons nous conformer aux textes et règlements qui régissent le fonctionnement du pays. Et en tout état de cause, force doit toujours rester à la loi », tentera de mettre en garde Zahra Iyane Thiam…
Jeudi 16 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :