Amsatou Sow Sidibé perplexe : « Il y'a un expert tailleur qui a piégé les sénégalais. Macky Sall est futé. Il veut absolument un 3e mandat »


L'alliée de "Ndamal Kadior" durant éléctions présidentielles de février 2019 a laissé entendre dans un entretien sur la 2Stv que ces inombrables réactions de la part du président Macky Sall prouvent, qu'il est loin de "zapper la chaise présidentielle en 2024".

Le professeur Amsatou Sow Sidibé reste dans l'ambarras sur cette question du 3e mandat qui est soulevée ces derniers jours surtout, avec cette posture de certains partisans de Macky Sall. « En un moment donné, je me demandais est-ce qu'il est nécessaire de parler de ce 3e mandat. Mais tenant compte de ce qui se trame actuellement, il faut en parler jusqu'à ce que ça soit clair » affirme la présidente de « Car Lenen ».
Elle dira, à travers un sentiment qu'elle estime, être en brèche, que : « le président Macky Sall veut un troisième mandat ».

Dans ses explications, le professeur Amsatou Sow Sidibé tente de faire savoir que toutes ces retouches et limogeages dans la mouvances présidentielle, montrent que le patron de l'Apr, « veut tenter un troisième mandat et qu'il ne veut que personne n'en parle pour qu'il puisse ramper doucement en passant par les locales et les législatives pour calmer les ardeurs des sénégalais. Il se débarasse de tous ceux qui ne seraient pas contre une réhabilitation ou même qui s'opposent pas à un troisième mandat. Il est futé » dira l'universitaire.

Dans une autre optique, elle estime que « c'est un piège qui se trame et qui tend à penser à l'interpretation de l'article 27. Sur la dernière constitution de 2016, on ne voit pas de mandat de 7 ans. L'article 27 commence par : la durée du mandat est de 5ans. Il n'y a nulle part où on a mentionné un mandat de 7ans » rappelle Amsatou Sow Sidibé.

Elle dira, en guise d'explication que : « pendant que la constitution est rédigée, on était sous le coup d'un mandat de 7 ans. Donc, cette mesure devrait faire partie du décompte ».
Elle propose dans ce cas des mesures transitoires car, estimant « qu'on ne nous parle pas de mandat de 7 ans dans la constitution actuelle ».
Elle pensera, toutefois, que le président Macky Sall, en pensant qu'avec une interprétation de la constitition et ne s'inspirant pas de la morale et de l'éthique, « pourrait tenter de briguer un 3e mandat ».
Vendredi 1 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :