Amadou Ba sur le décès d'Abdoulaye Baldé en Libye : « Les conditions de sécurité et d'accès ne nous ont pas permis de prêter main forte à sa famille »


Le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur s'est prononcé sur la mort du jeune Abdoulaye Baldé décédé le Mercredi 09 Septembre 2020 en Libye. Après avoir compati à la douleur de la famille qui a, d'ailleurs, décidé de porter plainte contre lui et Moïse Sarr pour non assistance, négligence, le ministre Amadou Bâ fera savoir que " c'est une affaire qu'ils suivent avec intérêt. "La Libye est un pays qui connaît une tension interne importante et le sénégalais serait décédé dans des conditions d'insécurité dans une zone d'ailleurs où il n'y a pas d'électricité. Donc imaginez un peu les conditions de conservation", avança le ministre des affaires étrangères.
Tenant compte de toutes ces conditions dans lesquelles le jeune Abdoulaye Baldé a été assassiné et spécifiquement pour des raisons sanitaires,  les autorités Libyennes ont décidé d'inhumer le corps sur place.  Toutefois, le ministre Amadou Ba estime que c'est un dossier auquel ils ont été bien associés dès que ce crime est intervenu.

Les conditions de sécurité, mais également d'accès n'ont pas été favorables aux autorités pour prêter main forte à la famille, selon le ministre Amadou Ba. Évitant de revenir sur quelques détails qui, selon lui augmenterait le chagrin de la famille d'Abdoulaye Baldé, le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur présente ses condoléances et estime être disposé à la soutenir comme l'État le fait évidemment pour d'autres familles.

Sur globalement le cas des sénégalais décédés à l'étranger dans des conditions atroces, le ministre des affaires étrangères estime avoir le sentiment qu'il y'a un regain et que la covid-19 a accru la pauvreté dans certains pays. Toutefois, il considéra que certains compatriotes à l'instar d'autres, peuvent faire l'objet d'agression qui peut viver éventuellement au drame. C'est certes, selon le ministre Amadou Ba, des actes qu'il condamne mais également pour lesquels son ministère est toujours présent.

Le ministre Amadou Ba faisait face à la presse ce vendredi pour la présentation du rapport provisoire sur les opérations menées dans le cadre du Force Covid-19 diaspora.
Vendredi 18 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :