Altercation au Patio : Oumar Watt, pris à partie par des militaires français stationnés à Dakar, sombre dans le coma


Altercation au Patio : Oumar Watt, pris à partie par des militaires français stationnés à Dakar, sombre dans le coma
Cela s’est passé dans la nuit du 16 Septembre 2018. Cinq militaires Français en civil ont eu une empoignade avec des jeunes sénégalais dans le restaurant le « Patio » sis aux Almadies de Dakar.
L’un de ces derniers prit plusieurs coups sur la tête avec une arme qui a été décrite comme un « poing américain ». Oumar Watt, le jeune homme en question, âgé de 31 ans est actuellement dans le coma. 
Selon sa sœur Alimatou Watt, il est atteint « de multiples contusions cérébrales, bi frontales, temporales gauches et diencéphaliques ».
Selon le témoignage d’une personne présente sur les lieux et repris dans la page facebook d’un de ses frères, la scène s’est déroulée comme suit : aux environs de 5 heures du matin, Oumar et quatre de ses amis dont deux jeunes filles profitaient tranquillement de leur fin de soirée dans le Club restaurant. 
Ils furent interrompus par un groupe de cinq militaires français en civil qui ont commencé à taquiner les jeunes filles. L’un des sénégalais protesta alors en leur demandant d’arrêter de tourmenter sa « sœur ». 
Les militaires étant en état d’ébriété, une bagarre éclate rapidement entre les 2 groupes. Dans l’intention d’apaiser la situation, Oumar se mit entre les principaux concernés afin de les séparer, mais il reçut un coup sur la nuque de la part d’un des militaires. Cela lui fit perdre conscience automatiquement mais l’agresseur continua à le rouer de coups malgré le fait qu’il soit déjà à terre.
Voyant une personne blessée, une foule se formera rapidement autour des protagonistes avant de prendre à partie le groupe des jeunes militaires français qui voulaient fuir les lieux. Il aura fallu l’intervention de la brigade de police pour ramener le calme. 
Oumar sera d'abord évacué à l’hôpital CTO puis à l’hôpital Principal mais les deux structures refuseront de le prendre. Il sera finalement pris en charge au centre hospitalier national et universitaire de Fann où il est actuellement interné.
Malgré la plainte déposée par la famille de Oumar, la détention en garde à vue des cinq militaires ne durera même pas vingt-quatre heures. Ils seront libérés dans la journée après une visite au commissariat d’un représentant de l’ambassade Française.
Jeudi 20 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :