Alioune Tine : « Il faut réfléchir sur le caractère toxique du 3e mandat »


Le fondateur d’AfrikaJom Center à l’occasion du séminaire international sur le thème, ‘’Réflexion sur la revue sécuritaire : État de droit et extrémisme violent au Sahel’’,  s’est prononcé sur les conséquences des crises électorales dans la sous-région. Alioune Tine estime que les pays souffrent de plusieurs crises. Il cite :

« Nous souffrons d'une crise que j'appelle la crise du suffrage universel. Ce qui est global dans tous les pays francophones. Il faut réfléchir sur la crise de la représentation démocratique. Personne ne reconnaît les résultats des présidentielles », souligne Alioune Tine

Cependant pour régler définitivement ces crises qui surgissent dans les périodes électorales, surtout avec la question du 3ème mandat, il estime « qu'il faut réfléchir sur le caractère toxique du 3ème mandat. Il faut repenser le système démocratique, l'État en question et ses outils de régulation. Les crises du suffrage universel et les crises démocratiques sont des facteurs aggravants de problème de sécurité. Ça génère de l'instabilité », note Alioune Tine.
Jeudi 5 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :