Algérie : Reddition du jihadiste ayant revendiqué l'attentat qui a tué deux soldats sénégalais de la Minusma

Traqué par la France, le jihadiste Sultan Ould Bady qui avait rallié l'Etat islamique dans le Grand Sahara se serait rendu aux autorités algériennes.


Algérie : Reddition du jihadiste ayant revendiqué l'attentat qui a tué deux soldats sénégalais de la Minusma
Fin de cavale pour le jihadiste Azou Aissa plus connu sous Sultan Ould Bady. L'émir de la katiba Salahedine s'est livré aux autorités algériennes ce samedi, a annoncé le ministère de la Défense algérien. Le jihadiste qui avait récemment rejoint Adnan Abou Walid as Sahraoui a déposé les armes à Tamanrasset, dans le sud d'Algérie. 
Cette sédition serait le fruit de l'intense traque enclenchée par les soldats français contre les chefs jihadistes du Sahel. Selon Héni Nsaibia, Ould Bady s'est livré aux soldats de la 6e région militaire algérienne pour éviter d'être arrêté ou tué par Barkhane, sachant qu'un sort plus clément l'attend dans les geôles algériennes.
Membre fondateur du Mouvement pour l'Unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest, Sultan Ould Bady quitte ce groupe pour rejoindre Ansar Dine. 
C'est d'ailleurs sous la bannière de cette franchise qu'il revendiqua beaucoup d'attentats dont celui qui a tué, le 14 décembre 2013, deux soldats sénégalais de la Minusma à Kidal. 
Fin 2013, il divorce d'Ansar Dine pour rallier Al Mourabitoune. L'Etat islamique dans le Grand Sahara est le dernier groupe auquel il a appartenu.
 

Samedi 11 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :