Alassane Ba alias 6klone (rappeur) sur la fête de la musique à Kolda : « La non célébration de cette fête cette année est due… »


Célébrée le 21 juin de chaque année, la fête de la musique est vécue un peu partout dans le monde. Reconnu pour son riche patrimoine culturel musical, le Sénégal n’est pas en reste pour célébrer cette fête. Ainsi, pour parler de cette fête à Kolda, nous avons tendu le micro au rappeur Alassane Ba alias 6klone. Ce dernier revient ici sur les circonstances de la musique locale, de la non célébration de la journée internationale dédiée à la musique, entre autres. 

À en croire 6klone, « actuellement nous ne sentons pas la fête de la musique à Kolda pour les artistes et les amoureux de la musique. La culture nous appartient, c’est pourquoi toutes les parties prenantes du secteur doivent y mettre du leur. Et la non célébration de cette fête, cette année est due au manque de soutien des élus locaux et la covid-19, l’invité surprise. Nous voyons que dans tout le pays, les autorités locales appuient les acteurs culturels sauf à Kolda. Pour preuve, nous avons un centre culturel qui ne l’est que de nom… » 

Revenant sur son style musical, il soutient « je fais du rap associé parfois à du RNB, du folk et les sonorités locales depuis plus d’une dizaine d’années.  J’ai même une vidéo à mon actif dans youtube « afriki moussolou » depuis 8 ans. Je chante en pular, en anglais, en français, en wolof pour faire passer mes messages.  Et cette diversité de langues me permet d’atteindre mon public, voire ma cible. Nous abordons souvent dans nos chansons les thèmes de l’amour, de la non-violence, de l’injustice etc... » 

Il poursuit : « pour inverser la tendance, il va falloir nous formaliser en prenant notre destin en main. Ainsi, nous poussons les autres à nous aider. J’ai été bercé par la musique dès ma tendre enfance avec un papa mélomane. C’est dans ce contexte que j’ai grandi en me mettant à chanter dès la classe de 6e. Cette situation a été le déclic dans ma vie musicale en ayant des projets futuristes. Aujourd’hui, la fête de la musique est un moyen pour nous de nous exprimer. Nous déplorons la non organisation de cette fête à Kolda … » 

« Nous sommes responsables de cette situation à Kolda car le milieu nous appartient. Et d’ailleurs, je vois dans la toile la frustration de certains musiciens qui fustigent la situation… », conclura-t-il. 
Lundi 21 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :