Aide destinée à la Diaspora : des Sénégalais bloqués au Maroc dénoncent une « distribution discriminatoire »


Pour assister les Sénégalais de la Diaspora fortement impactés par les rigueurs de la maladie à coronavirus, l’Etat a dégagé une enveloppe de 12,5 milliards FCFA. Les sénégalais bloqués dans leurs pays de résidence, les Etudiants et les familles des victimes du Coronavis sont les principaux bénéficiaires de cette aide. 

Seulement, cette catégorisation a fait des malheureux dans les rangs de nos compatriotes qui se disent lésés. Il s’agit des commerçants Sénégalais retenus à Bir Gandouz, au Maroc après la fermeture des frontières du royaume chérifien. Ils ont saisi Dakaractu pour dénoncer ce qu’ils qualifient de « discrimination ». À les croire, ils ont certes reçu de l’argent provenant de l'Etat sénégalais par l'entremise de l'Ambassade, mais c’est très loin de ce qui est prévu pour « les sénégalais bloqués dans leurs pays d’accueil ». « Nous ne pouvons sortir de cette catégorie », s’alarme leur porte-parole Tamsir Guissé. 

« Nous sommes 35 ici et nous avons chacun reçu 300 dirhams (18 000 FCFA) en lieu et place de 350 euros (227000 FCFA). Or 6 compatriotes qui reviennent d’Europe et qui séjournent actuellement à Bir Gandouz ont individuellement perçu 350 euros. Nous trouvons que ce n’est pas du tout juste; c'est discriminatoire », dénonce vigoureusement Tamsir Guissé, documents à l’appui.

Le porte-parole des « laissés pour compte » de faire savoir qu’en dehors du fonds destiné à la Diaspora dont ils disent recevoir des miettes « pour leurs frais de séjour », ils n’ont auparavant reçu que 6000 dirhams (360 000 FCFA). Avec ses camarades d’infortune, ils tirent la sonnette d’alarme sur leurs conditions de leur séjour dans cette localité marocaine. 
Mercredi 6 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :