Aide alimentaire : « On m’attaque de partout, mais personne ne peut nous distraire » (Coordonnateur du Catrs)


Premier à évoquer la volonté de l’Etat de passer à la caisse pour payer le transport de l’aide alimentaire à d’autres acteurs, au lieu de répondre favorablement à leur offre de gratuité du convoyage des produits, Momar Sourang est aujourd’hui la cible de beaucoup d’attaques. Coordonnateur du Collectif des acteurs des transports routiers du Sénégal (Catrs), il a interpellé le président de la République.
 
‘’J’interpelle le président Macky Sall qui est le seul maître à bord. Il a installé l’état d’urgence et a obtenu de l’Assemblée nationale une loi d’habilitation. Il urge, maintenant, pour lui, de prendre les choses en main et de tout contrôler afin qu’il n’y ait point de scandale, au sortir de cette crise sanitaire. Nous pensions même que tous les camions allaient être réquisitionnés, compte tenu l’état de guerre déclaré contre le Covid-19’’, a déclaré ce mercredi 15 avril 2020.
 
M. Sourang a, cependant, précisé qu’à la place d’appel d’offres, il s’agit plutôt de Demande de renseignements de prix.  Selon lui, ses collaborateurs réunis autour du Catrs sont déterminés à aller jusqu’au bout dans leur volonté de transporter gratuitement cette aide alimentaire. (…).

« Notre responsabilité nous allons bien l’assumer.  Je savais qu’il allait y avoir des voix discordantes, mais je prendrais toutes mes responsabilités. Nous restons droit dans nos bottes. Personne ne peut nous distraire. On m’attaque de partout, mais personne ne peut nous distraire. Nous ne verserons pas dans la polémique. Nous sommes dans le domaine du réel. Nous ne verserons pas, non plus, dans l’imaginaire ou la fiction »,  a-t-il prévenu.
Jeudi 16 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :