Agences dissoutes (Fnpj, Ajeb, Anama, Anej) : Les ex-travailleurs pour le respect des engagements de l’Etat


Agences dissoutes (Fnpj, Ajeb, Anama, Anej) : Les ex-travailleurs pour le respect des engagements de l’Etat
Le personnel des quatre agences intervenant dans le domaine de l’emploi des jeunes, regroupé autour d’un cadre unitaire appelé Collectif des Agents des Structures en charge de l’Emploi des Jeunes (CAS/Emploi Jeunes) sous l’égide du Syndicat national des Cadres et Employés de l’Administration publique (SYNECAP) affilié à la Confédération nationale des Travailleurs du Sénégal (Cnt), se réunit demain en assemblée générale pour définir un nouveau plan d’actions aux fins de rappeler aux autorités leurs engagements, à quelques jours de la célébration de la fête de la Tabaski.
 
En effet, suite à une rencontre avec le ministre de l’Economie et des Finances qui s’est tenue en présence du médiateur Mame Mactar Guèye de l’Ong Jamra, l’Etat du Sénégal avait, en juillet 2016, dégagé une enveloppe de 300 millions de CFA pour dédommager les travailleurs des agences dissoutes par décret n°2014-25 du 09 janvier 2014.
Ce montant de 300 000 millions était décaissé à titre de « soulagement » devant l’urgence, puisque le gouvernement avait pris date pour libérer une somme globale de 1, 5 milliard de F Cfa au plus tard fin premier trimestre 2017, en plus de l’intégration des déflatés dans la Fonction publique. En contrepartie de ce règlement « à l’amiable », le collectif a écarté toute voie judiciaire.
Depuis lors, on constate des lenteurs, malgré les instructions du Président Macky Sall.
Il nous est revenu que le Premier ministre, au terme d’une rencontre qu’il a présidée à Dakar le 10 mars 2017, avait décidé de régler le passif social des entreprises en liquidation en y incluant les dommages et intérêts réclamés par les ex-travailleurs des quatre agences dissoutes précitées.
Mardi 8 Août 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :