Afrique du Sud : Tollé d’indignation et boycott après les violences xénophobes


Afrique du Sud : Tollé d’indignation et boycott après les violences xénophobes
Plusieurs pays africains ont décidé de boycotter le Forum économique mondial sur l’Afrique qui se tient du 4 au 6 septembre 2019 à Captown en Afrique du Sud. Ces postures sont les conséquences directes des actes de violences xénophobes qui minent le pays de Nelson Mandela depuis la fin du week-end dernier. Le Nigéria qui a condamné les attaques contre ses ressortissants est le premier pays à se retirer de cette rencontre économique continentale avant de rappeler son ambassadeur qui devrait déjà gagner Abuja au moment où ses lignes sont rédigées. À côté de ces actions, le président Muhammadu Buhari a également dépêché un envoyé spécial en Afrique du Sud pour s’enquérir de la situation des ressortissants nigérians. La RDC, le Malawi et le Rwanda auraient également suivi la cadence après s’être indigné des violences sur leurs ressortissants. La commission de l’Union Africaine par le biais de son président Moussa Faki Mahamat a aussi déploré ces violences contre des africains.
 ‘’Je condamne avec la plus grande fermeté les actes de violence commis en Afrique du Sud contre les ressortissants de pays africains incluant le pillage et la destruction de leurs biens’’, a-t-il soutenu sur sa page Twitter. D’autres pays du continent notamment ceux voisins de l’Afrique du Sud ont mis en garde leurs ressortissants voyageant vers ce pays.


Afrique du Sud : Tollé d’indignation et boycott après les violences xénophobes
Mercredi 4 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :