Afghanistan : les Taliban à Kaboul.


On le craignait pour les prochains jours. La prise de Kaboul par les Taliban risque d’être une question d’heures. Ce dimanche, les islamistes ont été aperçus dans la banlieue de la capitale afghane. Mais ils ne devraient pas progresser. Le porte-parole des taliban, Zabihullah Mujahid, cité par l’AFP, a déclaré sur Twitter que « l’émirat islamique ordonne à toutes les forces d’attendre aux portes de Kaboul, ne pas essayer d’entrer dans la ville ».
 
Le même jour, les taliban qui se sont emparés de Mazar-e-Sharif, la quatrième plus grande ville du pays, ont marché sur Jalalabad, dans l’est. C’est dire qu’il ne reste plus que Kaboul aux « étudiants » pour faire tomber le régime d’Ashraf Ghani.
 
Alors que son chef de cabinet assure qu’il n’y a pas de raison de paniquer que Kaboul sera en sécurité, le ministre de l’Intérieur par intérim prône un transfert pacifique du pouvoir et un gouvernement de transition. Dans tous les cas, les Taliban semblent détenir toutes les cartes en main pour décider des lendemains de l’Afghanistan.
 
Malgré l'avancée inexorable des taliban, les Américains ont décidé de se retirer définitivement de ce pays d'Asie centrale 20 ans après avoir renversé le régime des taliban accusé d'avoir refusé de livrer Oussama Ben Laden. Mais l'administration Biden a déployé 5.000 soldats pour évacuer leurs ressortissants mais aussi les afghans qui ont travaillé avec eux. Les Anglais en feront de même en envisageant d’envoyer 600 militaires à Kaboul. Le président américain menace de représailles sans commune mesure si les taliban tentaient quoi que ce soit pour entraver les opérations d’évacuation en cours.
 
 
Sous la menace d’un embargo, l’Afghanistan qui s’annonce taliban dans les prochaines heures peut cependant compter sur la Russie et d’autres pays de la région comme le Pakistan ou encore l’Iran.
Dimanche 15 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :